Dimension socio-affective et abandon en formation ouverte et à distance

Résumé : L’abandon en formation ouverte et à distance (FOAD) constitue un enjeu important tant pour les apprenants que pour les organismes de formation, que ce soit pour des raisons économiques, sociales, ou encore d’image (de soi ou publique). Les besoins des apprenants en termes d’accompagnement sont tant techniques, cognitifs et métacognitifs, qu’affectifs. C’est cette dernière notion, la dimension affective, qui nous intéressera particulièrement dans cette thèse pour comprendre l’abandon. Afin de tenir compte de la dimension sociale de l’individu et des relations qu’il entretient avec les enseignants, ses pairs ou ses proches, il sera question de dimension socio-affective. Nous mobilisons, pour mieux définir cette dimension et comprendre les enjeux de la communication médiatisée et de la distance en formation (en tant qu’objet social et technique), des auteurs issus de différentes disciplines des sciences humaines : des chercheurs en sciences de l’information et de la communication, des psychologues et des chercheurs en sciences de l’éducation. Nous proposons de caractériser la dimension socio-affective, pensée comme un système, par un modèle intégratif des émotions et sentiments proposés par l’ensemble de ces chercheurs. Cette dimension sera étudiée en regard de la notion de persévérance, inverse d’abandon. Nous nous demandons alors quels sont les facteurs socio-affectifs expliquant l’abandon en formation à distance, ou inversement la persévérance ? Sont notamment questionnés l’importance des interactions dans (avec les enseignants et autres apprenants) et en dehors (avec l’entourage proche) du dispositif de formation, et les facteurs individuels des apprenants (e.g. socio-démographiques). Pour répondre à ces questions, une enquête en deux parties (en début –attentes– et en fin de formation –vécu) et des entretiens semi-directifs ont été réalisés. Les premiers résultats rendent compte d’écarts entre attentes initiales et vécu de la formation, plus ou moins importants selon les apprenants. L’abandon apparaît explicable en analysant la dimension socio-affective, notamment dans les relations avec les acteurs du dispositif. Alors que certains subissent leur isolement du fait d’un manque de relation avec les enseignants, d’autres compensent en établissant une relation avec leurs pairs. Enfin, les proches occupent une place essentielle pour les apprenants qui vivent en famille et qui attendent leur soutien.
Type de document :
Thèse
Sciences de l'information et de la communication. Université Michel de Montaigne - Bordeaux III, 2014. Français. 〈NNT : 2014BOR30060〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [150 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/tel-01108344
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : vendredi 17 juillet 2015 - 12:33:05
Dernière modification le : vendredi 30 juin 2017 - 12:41:07
Document(s) archivé(s) le : dimanche 18 octobre 2015 - 11:01:26

Identifiants

  • HAL Id : tel-01108344, version 2

Collections

Citation

Clément Dussarps. Dimension socio-affective et abandon en formation ouverte et à distance. Sciences de l'information et de la communication. Université Michel de Montaigne - Bordeaux III, 2014. Français. 〈NNT : 2014BOR30060〉. 〈tel-01108344v2〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

2992

Téléchargements de fichiers

1906