Présentation

Résumé : Grenade n’est pas Babylone et les mythes qu’elle inspire sont de nature bien différente. À la fois plus récents et moins universels, ceux-ci sont en même temps d’une actualité incontestable, comme en témoigne l’usage politique qui en est fait périodiquement. D’une certaine manière, ils complètent certains mythes babyloniens : comme en réponse à l’éclatement linguistique (et religieux) de l’humanité contenu dans le mythe biblique de la tour de Babel, ils offrent l’image idyllique d’une cohabitation/convivencia/ ta ʿ āyuš harmonieuse entre les trois monothéismes. S’il n’y a aucun lien génétique direct entre les jardins suspendus de Babylone et la ™inna, juive ou musulmane, du paradis de Grenade, en revanche les mythes des jardins verdoyants dans le monde islamique plongent leurs racines littéraires et culturelles dans un substrat arabique et mésopotamien. L’ordre choisi pour les différents chapitres quisuivent est à la fois logique et chronologique : du plus général au plus pointu, du plus ancien au plus récent, de l’archéologie à la peinture, en passant successivement par l’histoire et la littérature.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01441948
Contributor : Pascal Buresi <>
Submitted on : Monday, January 30, 2017 - 2:30:14 PM
Last modification on : Friday, April 12, 2019 - 12:30:26 AM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01441948, version 1

Citation

Pascal Buresi. Présentation. Katia Zakharia. Babylone, Grenade, villes mythiques : récits, réalités, représentations, Maison de l'Orient et de la Méditerranée, 2014, 978-2-35668-046-4. ⟨halshs-01441948⟩

Share

Metrics

Record views

149

Files downloads

410