Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Les soignants et leurs gants

Résumé : Représentant un des filtres sensoriels placés entre patients et soignants, les gants constituent une voie d'accès privilégiée vers l'analyse du dégoût. C'est un observatoire du rapport évolutif à la crainte du corps de l'autre. Visant d'abord à protéger les médecins puis les patients, de la contamination, ils viseraient aussi bien davantage aujourd'hui-c'est du moins notre hypothèse-à une mise à distance sensorielle, sexuelle et sociale de la matérialité corporelle par les soignants plus modestes auxquels est dévolue son administration. En 2012, un milliard de paires de gants aurait été utilisé en France, dont plus de 80 millions de gants dits « chirurgicaux », en ce qu'ils sont conformes à ceux que portent les membres de cette profession. La multiplication exponentielle des gants sur les mains des soignants-et parmi eux des gants non stériles-est pourtant un phénomène récent.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01377177
Contributor : Doc Triangle <>
Submitted on : Tuesday, February 9, 2021 - 5:52:40 PM
Last modification on : Monday, February 22, 2021 - 11:48:04 AM

File

16Memmi_Raveneau_Taieb_Les gan...
Files produced by the author(s)

Identifiers

Relations

Citation

Dominique Memmi, Gilles Raveneau, Emmanuel Taïeb. Les soignants et leurs gants. Memmi, D.; Raveneau, G.; Taïeb, E. Le social à l’épreuve du dégoût, Presses universitaires de Rennes, pp.163-170, 2016, Le sens social, ⟨10.4000/books.pur.70340⟩. ⟨halshs-01377177⟩

Share

Metrics

Record views

345