Cliquez sur les onglets ci-dessus pour consulter ou rechercher les références.

HAL SHS - TRIANGLE

Action - Discours - Pensée politique et économique
CONTRIBUTEURS, POUR VOS DEPOTS, MERCI D'UTILISER L'INTERFACE HAL SHS .
http://halshs.archives-ouvertes.fr/

Bienvenue dans l'espace TRIANGLE de l'archive ouverte HAL

Vous pouvez retrouver dans cet espace de consultation (collection HAL SHS) les références de nos publications, accompagnées de dépôts en texte intégral, lorsque c’est possible

Voir aussi : liste complète des THESES et HDR

 

 

Derniers textes déposés

[hal-01468029] La liberté de manifester et ses limites : perspective de droit comparé  (22/02/17)  
La liberté de manifester connaît aujourd’hui une très forte actualité, et ce dans le monde entier. Pourtant, elle doit subir de très fortes limitations aussi bien dans les pays en transition démocratique que dans les pays occidentaux. Depuis Hong-kong, jusqu’aux pays d’Afrique du Nord(Printemps arabes), à la Turquie, à l’Ukraine, aux États-Unis et au Royaume-Uni avec Occupy, au Canada, à l’Espagne avec les Indignés, et à laFrance, partout cette liberté connaît des revers.L’état d’urgence, l’ordre public immatériel, la privatisation de l’espace public, la volonté de faire payer les manifestations pour les dégâts qu’elles génèrent, et les nouvelles méthodes policières constituent autant de menaces. En France, des manifestations pro-palestiniennes ont été interdites en juillet 2014. Plus récemment encore, une manifestation du mouvement d’extrême droite «Pegida» devant se tenir le 6 février 2016 à Calais a également fait l’objet d’une interdiction. Par ailleurs, la loi du 21 juillet 2016 adoptée après les attentats de Nice permet d’interdire plus facilement les manifestations dans le cadre de l’état d’urgence. En Pologne, après les manifestations dans l’ensemble du pays pour défendre le droit à l’avortement, le gouvernement conservateur entend restreindre cette liberté1. En Espagne, la municipalité de Madrid a tenté d’utiliser la réglementation applicable au déroulement des scrutins électoraux en 2015 pour interdire les manifestations des Indignés.Au-delà de l’Europe, au Canada, les manifestations ayant eu lieu lors de la grève étudiante du printemps 2012 témoignent également des restrictions apportées à la liberté de manifester.Au-delà même de ces réponses ponctuelles, le mouvement Occupy a montré l’impact de la privatisation de l’espace public à New York et à Londres sur la tenue des manifestations. Dès lors que les grands développements urbanistiques sont aujourd’hui le fait d’entreprises privées qui possèdent ces espaces, le régime de la propriété privée s’étend sur l’espace public.

[hal-01465480] Introduction  (22/02/17)  
[halshs-01463006] L’apport des monnaies sociales à la microfinance : le cas des banques communautaires de développement brésiliennes  (22/02/17)  
[halshs-01278318] Le Projet éducatif de territoire (PEDT) : ses chiffres, ses mots, son rapport au monde social, en l’étape de sa généralisation : rapport scientifique de l’Observatoire PoLoc  (22/02/17)  
[halshs-01426513] Coworkers, Makers and Hackers in the city : Reinventing policies, corporate strategies and citizenship ?  (22/02/17)  

 

 

Dernières publications référencées

[halshs-01475707] L’arbitrage entre le salariat et le travail indépendant au prisme des théories de la firme une analyse économique des pratiques de crowdworking  (27/02/17)  
Cet article s’intéresse à une nouvelle forme d’organisation du travail, le crowdworking. Cette expression désigne le travail réalisé à partir de plateformes en ligne qui permettent à des individus d’accéder (via internet) à des organisations (ou à des individus) pour résoudre des problèmes spécifiques et offrir des produits et des services en échange d’une rémunération. Notre problématique consiste à s’interroger sur le potentiel de développement de cette pratique et à repérer les enjeux que le crowdworking met en exergue pour l’analyse économique. Pour ce faire, nous analysons la question de l’arbitrage entre le salariat et le travail indépendant au prisme des grandes théories de la firme en distinguant deux catégories de plateformes, celles qui font appel à du travail peu qualifié et celles qui mobilisent du travail qualifié. Nous montrons que la théorie économique permet de dégager trois variables de cet arbitrage : la nature des actifs humains engagés, la séparabilité des tâches, et la nature des connaissances. L’étude de ces trois variables donne à voir une dynamique d’organisation du travail qui devrait, en principe, rester favorable au salariat donc à l’entreprise.

[hal-01473719] No Borders : Immigration and the Politics of Fear  (24/02/17)  
[hal-01472739] Entrée : Développement économique  (22/02/17)  
[halshs-01471287] Universities and think tanks in the knowledge based economy: shifting, crossing and blurring boundaries  (22/02/17)  
[hal-01462260] Organisations intermédiaires, intérêts et politiques territoriales de compétitivité dans la région Rhône-Alpes  (22/02/17)  

 

 

 

 

 

 

 

Institutions de rattachement

L’UMR 5206 Triangle. Action, discours, pensée politique et économique est un laboratoire CNRS, ENS de Lyon(rattachement principal), Université Lyon 2, IEP de Lyon, Université Jean Monnet de Saint-Étienne, rattaché à l’INSHS, sections 35, 37 et 40 du CNRS. Le laboratoire a été créé au 1er janvier 2005. Notre «Triangle» dessine le lien entre les trois établissements lyonnais d’appui du labo, il rappelle que la constitution du labo a découlé de la décision de travailler ensemble exprimée par trois équipes (la FRE «Discours du politique en Europe, ENS LSH; la FRE «Centre Walras» Lyon2, l’EA CERIEP, IEP); plus programmatiquement il désigne la volonté d’aborder ensemble trois aspects de la politique entendue au sens large du terme: l’action, le discours et la pensée politique et économique.

Projet scientifique

Le laboratoire Triangle est une UMR clairement pluridisciplinaire, regroupant à ce jour (en 2017) 105 enseignants-chercheurs, 10 chercheurs CNRS (C.R. et D.R.), 32 enseignants-chercheurs associés et 117 doctorants.
Disciplines: science politique, philosophie politique, histoire de la pensée politique et de la pensée économique; Aires linguistiques: France, Italie, Russie, monde arabe, mondes anglo-américains et latino-américains).
La création de Triangle reposait sur l’idée que ce choix pouvait produire autre chose que la mise côte à côte desdites compétences et contribuer à l’avancée des connaissances dans le domaine de l’action et de la pensée politiques. Les six années d’existence du Laboratoire ont montré la productivité de cette hypothèse.

Le laboratoire est actuellement structuré en 4 pôles de spécialité (Action publique ; Politisation et participation ; Pensée politique et sciences sociales ; Économie : histoire, institutions, société) et 3 axes transversaux (Genre et politique ; Humanités numériques ; PoliFormES (Politiques de la formation, de l’éducation et du savoir)).

Les mesures de fonctionnement établies par le Conseil de laboratoire ont pour fonction de permettre les initiatives de recherche à tous les niveaux: pôles, projets collectifs, projets individuels ou de petites équipes informelles (qui permettent bien souvent l’émergence de thématiques nouvelles de recherche), soutien aux doctorants (et plus généralement rôle dans l’enseignement au niveau master et doctorat), politique de documentation et d’édition (traditionnelle et en ligne).

Directeur : Claude Gautier
ENS de Lyon
Site Descartes
15, parvis René Descartes
F-69342 Lyon cedex 07

URL : http://triangle.ens-lyon.fr
Archive ouverte : http://halshs.archives-ouvertes.fr/TRIANGLE_UMR5206/
Nous contacter @@@