Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Sécurité environnementale et sécurité humaine : les populations autochtones dans la tourmente d'un monde pluripolaire

Résumé : Jusqu'à une période récente, les populations autochtones n'étaient que rarement prises en considération par le droit, tant national qu'international, avec pour conséquence une négation de leurs particularismes voire de leur existence en tant que telle. Depuis une vingtaine d'années cependant, cette situation a évolué, les organisations intergouvernementales et non gouvernementales jouant un rôle majeur dans la reconnaissance et l'affirmation des droits de ces groupes humains. Ces institutions leur ont fait prendre conscience qu'au-delà de leurs spécificités, ces peuples possèdent des intérêts communs, conscience collective qui leur a permis de devenir de véritables acteurs des relations internationales. Etant présents dans un grand nombre de pays sur tous les continents, ces peuples, bien que dispersés, se sentent particulièrement légitimes à faire entendre leurs voix face aux Etats et pour des causes de dimension planétaire, notamment face aux enjeux climatiques et plus largement environnementaux. Les liens qui unissent les populations autochtones au monde pluripolaire sont nets. En effet, si l'on retient de la pluripolarité l'idée d'un regroupement de forces, de pôles de puissances s'équilibrant les uns les autres et imposant leur propre vision de l'ordre international (pour reprendre les propos de Ph. Moreau-Defarges), l'on prend rapidement conscience que les populations autochtones ne constituent pas un tel pôle; elles ne participent donc pas du jeu pluripolaire; cependant, elles sont victimes du pluripolarisme politico-économique. Les pôles de consommateurs (d'énergies, d'alimentation) s'associent à des pôles de producteurs (d'énergies fossiles, de substituts aux énergies fossiles, d'alimentation...) et les populations autochtones voient s'amenuiser leurs territoires. Mais ces peuples ne sont pas des victimes passives: ne pouvant en effet jouer le jeu du pluripolarisme, ils vont prendre part, afin de faire valoir leurs intérêts, à une autre stratégie, celle du multilatéralisme, phénomène renvoyant à une posture de compromis, de négociations, une tentative de démocratiser l'ordre international. Et, ce faisant, la stratégie de ces peuples les fera acteurs de la sécurité environnementale mondiale.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00653401
Contributor : Albane Geslin <>
Submitted on : Monday, December 19, 2011 - 2:34:32 PM
Last modification on : Wednesday, November 20, 2019 - 3:09:05 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00653401, version 1

Citation

Albane Geslin. Sécurité environnementale et sécurité humaine : les populations autochtones dans la tourmente d'un monde pluripolaire. Macleod, Alex. Les défis de la sécurité internationale à l'aube d'un monde pluripolaire, Bruylant, pp.225-240, 2011, Etudes stratégiques internationales. ⟨halshs-00653401⟩

Share

Metrics

Record views

313