Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Introduction. Au nom de la démocratie. Arènes transnationales, passeurs locaux, appropriations autoritaires

Résumé : La frontière entre « démocratie » et « autoritarisme » est constitutive de nos représentations de l’ordre politique international, de l’univers de valeurs sur lequel les démocraties fondent leur légitimité interne et internationale, ainsi que des catégories de la science politique. Pourtant, cette frontière apparaît aujourd’hui de moins en moins stable alors que l’idée d’une expansion continue de la démocratie dans le monde — idée un temps caressée après la chute du mur de Berlin et l’implosion de l’Union soviétique — est régulièrement battue en brèche. D’une part, l’actualité brûlante vient nous rappeler l’expansion, voire le durcissement des régimes et des pratiques autoritaires, comme en témoignent notamment les cas de la Turquie et de la Russie, les atteintes à l’État de droit en Hongrie ou en Pologne, les évolutions dans certains pays du continent africain et d’Amérique latine, mais aussi les remises en question des libertés publiques et des droits fondamentaux dans différents pays occidentaux considérés comme des démocraties libérales. D’autre part, les pratiques de légitimation des pouvoirs autoritaires et des régimes démocratiques tendent à se brouiller. Elles prennent diverses formes, de la diffusion de la norme électorale et des dispositifs qui lui sont associés, à l’invocation de la « société civile », appelée à participer à la décision politique et au façonnement des politiques publiques. La réflexion à l’origine de cet ouvrage prend comme point de départ le paradoxe suivant : alors que les régimes et les tendances autoritaires se durcissent (avec une multiplication des techniques de surveillance des citoyens et d’exclusion des opposants), le formalisme démocratique (le fait de revendiquer le principe électif, de donner aux élections des apparences de scrutin libre, d’autoriser des technologies de contrôle de la régularité des élections, d’encourager des formes de participation citoyenne) est très largement mobilisé comme source de légitimation interne et internationale.
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-03214487
Contributor : Dorota Dakowska <>
Submitted on : Saturday, May 1, 2021 - 6:43:20 PM
Last modification on : Tuesday, May 4, 2021 - 3:24:01 AM

File

Introduction - Faire defaire ...
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03214487, version 1

Citation

Pascal Bonnard, Dorota Dakowska, Boris Gobille. Introduction. Au nom de la démocratie. Arènes transnationales, passeurs locaux, appropriations autoritaires. Bonnard, Pascal; Dakowska, Dorota; Gobille, Boris. Faire, défaire la démocratie : de Moscou, Bogota et Téhéran au Conseil de l’Europe, Karthala; Sciences Po Aix, pp.7-21, 2021, Questions transnationales, 9782811128500. ⟨halshs-03214487⟩

Share

Metrics

Record views

34

Files downloads

9