Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Le salariat intégré exclu de la promotion interne : le cas des jeunes ouvriers et employé-e-s du privé

Résumé : Résumé de la communication :
Cette communication propose d’étudier les conséquences de l’absence de perspectives dans les carrières, au sein du salariat intégré. A partir d’une enquête qualitative sur le rapport à la carrière des jeunes ouvriers et employés de grandes entreprises du secteur privé, nous nous intéresserons à deux aspects. D’une part, nous analyserons les stratégies mises en oeuvre par ces salariés pour faire face à une « carrière contrariée » : remise au coeur de dimensions du travail jusqu’ici considérées comme périphériques (dimension esthétique du travail, ambiance et sociabilité, etc.), valorisation de la relation de service, mobilités horizontales, abandon du statut pour une situation professionnelle moins stable, etc. D’autre part, nous montrerons que ces stratégies doivent être reliées aux trajectoires sociales, scolaires, et professionnelles des jeunes salariés. Par exemple, pour les salariés du commerce, diplômés de l’enseignement supérieur, la fréquentation d’une clientèle étrangère ou la construction d’une expertise sur la marchandise vendue apparaissent comme de « petits » arrangements avec le travail lorsque les perspectives de promotion interne sont restreintes. Cette catégorie de travailleurs (jeunes, dans de grandes entreprises, en CDI) incarne le « salariat stable » et met en exergue l’attractivité toujours effective du « coeur ». Mais, dans le même temps, l’examen de leurs trajectoires et de leurs rapports au travail révèle aussi, chez ces jeunes ouvriers et employés, un sentiment de fragilisation et des déceptions qui donnent lieu à de nécessaires arrangements compensatoires.

Résumé du chapitre dans l'ouvrage :
La dernière partie du livre ouvre la voie à des comparaisons intéressantes entre catégories de salarié-e-s et entre le salariat et ses marges. Cette démarche se retrouve dans la contribution de Pascal Barbier et de Pauline Sellier portant sur une frange du salariat intégrée mais exclue de la promotion interne en France. Les auteurs étudient la place des jeunes salariés stabilisés dans leur emploi mais confrontés à une absence de perspectives de carrière, en prenant l’exemple d’ouvriers d’un chantier naval et de vendeurs d’un grand magasin parisien. À défaut de pouvoir évoluer professionnellement, ces salariés vont valoriser certains aspects de leur travail pour lesquels ils s’estiment particulièrement doués : les ouvriers vont plutôt faire valoir leur « expertise » (p. 178) tandis que quelques vendeurs mettent en avant leur « bon goût » dans la présentation d’une vitrine ou d’un stand. Ainsi, ces dimensions périphériques du travail permettent de maintenir un rapport positif à l’emploi.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02527980
Contributor : Pascal Barbier <>
Submitted on : Wednesday, April 1, 2020 - 3:36:46 PM
Last modification on : Friday, February 5, 2021 - 12:24:12 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02527980, version 1

Citation

Pascal Barbier, Pauline Seiller. Le salariat intégré exclu de la promotion interne : le cas des jeunes ouvriers et employé-e-s du privé. XIVe Journées internationales de sociologie du travail (JIST), Jun 2014, Lille, France. pp.175-186. ⟨halshs-02527980⟩

Share

Metrics

Record views

53