Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Négocier des voies de passage sûres : comment les acteurs non étatiques participent à la gestion des frontières

Résumé : Alors que les frontières européennes sont de plus en plus sécurisées, l’accès au territoire de personnes ayant besoin de protection est devenu un enjeu humanitaire sur lequel intervient une diversité d’acteurs citoyens, d’ONG, d’associations. Cet article examine la participation de ces acteurs à un « travail humanitaire de la frontière ». Il s’appuie pour cela sur l’étude de dispositifs promus en Italie et au Royaume-Uni pour soutenir des voies de passage légales. Formulés dans des contextes d’urgence, ces « corridors humanitaires » et voies sûres se sont appuyés sur la notion de vulnérabilité pour défendre une ouverture mesurée et sélective de la frontière. Quel rôle peut alors être accordé à ces acteurs non étatiques humanitaires dans la gestion de ces frontières ? Quelles sont les limites à leur action dans un contexte de politiques migratoires restrictives ?
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02420586
Contributor : Doc Triangle <>
Submitted on : Friday, December 20, 2019 - 8:34:26 AM
Last modification on : Monday, March 30, 2020 - 11:56:22 AM

Links full text

Identifiers

Citation

Yasmine Bouagga, Raphaëlle Segond. Négocier des voies de passage sûres : comment les acteurs non étatiques participent à la gestion des frontières. Lien social et Politiques, Anjou, Québec : Éd. Saint-Martin ; Rennes : Presses de l'EHESP, 2019, pp.82-102. ⟨10.7202/1066085ar⟩. ⟨halshs-02420586⟩

Share

Metrics

Record views

166