Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Du chemin à la place: les traces de la spatialité traditionnelle dans la ville japonaise contemporaine

Résumé : « Le chemin rassemble ce qui a son être autour de lui ; et, à chacun de ceux qui le suivent, il donne ce qui lui revient. » Martin Heidegger, Le Chemin de campagne (Der Feldweg), 1948 Dans une ville comme Paris, les grandes places publiques représentent un symbole particulier : lorsque l'on se rassemble à la République, à la Bastille, à la Nation, à la Concorde ou au Trocadéro, on conçoit que ces lieux chargés d'histoire véhiculent certaines valeurs citoyennes et politiques. D'autres places, comme le parvis d'une église ou d'un hôtel de ville-les deux institutions étant souvent voisines-, ont adopté la charge symbolique de l'architecture qui les entoure. On y va pour assister à une cérémonie religieuse (un baptême, un mariage, un enterrement) ou pour faire son devoir de citoyen. Dans les grandes villes européennes, les places sont parfois inves-ties par la foule lors de célébrations nationales, culturelles ou sportives et les jours de forte affluence, les voies d'accès à ces lieux sont envahies par le public. Les manifestations et fêtes publiques sont d'ailleurs organisées, en concertation avec les pouvoirs publics, de manière à ce que l'on circule selon un certain parcours d'un lieu à un autre. Dans l'histoire urbaine, certains espaces ont été conçus en tant que lieu public, comme l'agora grecque, le forum romain et la plupart des places européennes créées à partir de la Renaissance : ce sont des lieux qui représentent le pouvoir politique et, à l'ori-gine, la démocratie. Cette culture de la place existe-elle au Japon ? La ville japonaise s'est développée selon un ordre spatial et politique qui n'intègre pas d'espace ouvert équivalent à celui de la place publique. Pour l'urbaniste, cette « absence » de place publique pose un certain nombre de questions : dans la ville japonaise, quels sont les espaces où la population se rassemble ? Si la notion de place publique n'existe pas, traditionnellement, dans la ville japonaise, quels sont les dispo-sitifs spatiaux qui assurent cette fonction ? Ces dispositifs spatiaux sont-ils encore en usage dans la ville contemporaine ? Nous proposons ici de répondre à ces questions en présentant diverses dispo-sitions et approches de l'espace architectural et urbain au Japon et les notions qui en découlent. Nous verrons comment s'est développée, historiquement puis dans le
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02329004
Contributor : Efeo Ecole Française d'Extrême-Orient Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, October 28, 2019 - 2:34:17 PM
Last modification on : Wednesday, December 16, 2020 - 9:15:18 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, January 29, 2020 - 4:36:15 PM

File

Jacquet 2015b.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02329004, version 1

Collections

Citation

Benoît Jacquet. Du chemin à la place: les traces de la spatialité traditionnelle dans la ville japonaise contemporaine. Nathalie Lancret; Corine Tiry-Ono. Architectures et villes de l’Asie contemporaine. Héritages et projets, Mardaga, pp.77-102, 2015. ⟨halshs-02329004⟩

Share

Metrics

Record views

63

Files downloads

114