Genre, travail et empowerment. Un exemple en Inde du Sud

Résumé : En Inde, l’activité féminine revêt des formes multiples : activités agricoles et non agricoles, salariat industriel, activités formelles et informelles, micro-entrepreneuriat. En dépit d’une libéralisation économique amorcée dans les années 1980 et d’une stratégie de croissance (autour de 7 %) qui auraient dû faciliter l’émergence du salariat industriel féminin, on assiste plutôt à une informalisation massive du travail des femmes. Ces processus d’informalisation qui surviennent dans le cadre de la mondialisation néolibérale estompent de plus en plus le clivage formel/informel, notamment à travers la sous-traitance et l’externalisation. D’où un haut degré de fluidité entre les activités formelles et informelles, ce qui aboutit à différents degrés de précarité, d’insécurité et de vulnérabilité.
Complete list of metadatas

Cited literature [18 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02143692
Contributor : Bastien Miraucourt <>
Submitted on : Wednesday, May 29, 2019 - 2:56:11 PM
Last modification on : Monday, August 26, 2019 - 3:42:02 PM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2020-05-29

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02143692, version 1

Citation

Kamala Marius. Genre, travail et empowerment. Un exemple en Inde du Sud. Je travaille, donc je suis. Perspectives féministes, La Découverte, 2018, Recherches, 9782707199706. ⟨halshs-02143692⟩

Share

Metrics

Record views

35