Petite histoire

IFPCréé à la faveur du Traité de cession des établissements français en Inde, l’Institut Français de Pondichéry (IFP), a été inauguré le 21 mars 1955.
L’IFP, UMIFRE 21 CNRS-MAEE, est un établissement à autonomie financière (EAF). Il fait partie du réseau des 27 UMIFREs en cotutelle avec le Ministère des Affaires Étrangères et Européennes et le CNRS. L’IFP constitue, avec le CSH, l’USR 3330 "Savoirs et Mondes Indiens" créée par l’INSHS en 2009.

L’Institut Français de Pondichéry a pour vocation de remplir des missions de recherche, d’expertise et de formation en Indologie (Société, Histoire et Culture Indiennes), Écologie (Environnement et Développement Durable) et Sciences Sociales (Dynamiques Sociales Contemporaines) en Inde et Sud-est Asiatique. Il est reconnu par le Traité de cession des établissements français en Inde (1956) comme un "centre de recherche et d'enseignement supérieur en Inde", ce qui lui confère un statut unique. L’IFP est également un centre de recherche affilié à l’Université de Pondichéry.

Trois départements : Indologie, Écologie, Sciences sociales

- Le département d’Indologie (département historique) se focalise sur les clés de l’Inde classique, celles de ses religions, de sa littérature, de ses langues (le sanskrit, tamoul,…) pour mieux interpréter et comprendre les fondements de l’Inde moderne.

- Le département de Sciences Sociales promeut des recherches sur les grandes questions de société et sur les relations entre les sociétés humaines et leur environnement.

- Le département d’Ecologie centre ses recherches sur la biodiversité et notamment sur le fonctionnement d’écosystèmes fragiles (forêts, mangroves, …), en considérant l’homme comme un paramètre important de leur évolution.

Deux « structures transversales » appuient les départements de recherche : Un Laboratoire d’Informatique Appliquée et un Centre de Ressources Documentaires comprenant plus de 60 000 ouvrages. L'IFP possède par ailleurs la plus grande collection au monde de manuscrits shivaites sur feuilles de palmes, enregistrée comme telle dans le registre de la « Mémoire du Monde » de l’UNESCO.

Institut français de Pondichéry - site Internet