Entrepreneurs de circonstance : une enquête sociologique sur les fondateurs de start-up en France

Résumé : Qui sont les fondateurs des entreprises « innovantes » ? Selon quelles logiques s’engagent-ils dans le processus de création d’entreprises. L’article s’efforce de répondre à ces questions sur la base d’une enquête réalisée entre 2005 et 2014 sur 97 entreprises « innovantes » installées dans diverses agglomérations de la région Midi-Pyrénées (Toulouse, Castres, Tarbes) ainsi que dans celles de Bordeaux, Grenoble et Marseille. Nous proposons une typologie des situations à partir desquelles s’effectue l’engagement dans la création d’entreprise. Nous montrons que ces entrepreneurs, qui créent le plus souvent leur entreprise à plusieurs, sont en majorité des ingénieurs ou des cadres en milieu de carrière confrontés à des formes d’incertitude professionnelle (licenciement, risque de perte d’emploi, difficultés dans leur entreprise), mais aussi parfois des chercheurs du secteur public souhaitant créer des activités à partir de leurs travaux sans pour autant quitter leur emploi. La fondation d’une entreprise, même « innovante », est donc assez rarement le résultat d’une prise de risque visionnaire d’une personne en situation stable, et nettement plus fréquemment une solution parmi d’autres pour quelqu’un qui se trouve en situation instable, voire parfois le dos au mur.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01996800
Contributor : Michel Grossetti <>
Submitted on : Monday, January 28, 2019 - 3:47:20 PM
Last modification on : Wednesday, June 5, 2019 - 3:52:55 PM

Identifiers

Collections

Citation

Jean-Francois Barthe, Nathalie Chauvac, Michel Grossetti. Entrepreneurs de circonstance : une enquête sociologique sur les fondateurs de start-up en France. Revue de l'Entrepreneuriat, De Boeck Supérieur 2016, 15 (3), pp.163-180. ⟨10.3917/entre.153.0163⟩. ⟨halshs-01996800⟩

Share

Metrics

Record views

38