Néolibéraliser sans marchandiser ? La bioprospection et les REDD dans l'économie de la promesse

Résumé : La bioprospection, les Paiements pour Services Environnementaux (PSE) et les mécanismes REDD renvoient à la promesse que les mécanismes de marché sont les mieux à même de réaliser les objectifs de conservation de l'environnement. En reprenant l’idée « d’économie de la promesse » (avancée par différents chercheurs en STS à propos de l'innovation technologique) et en l’adaptant à l’innovation institutionnelle et politique, on veut analyser ces mécanismes dans leur dimension rhétorique, dans leur performativité et dans leur mise en oeuvre. L'idée que l'on défend est que ces mécanismes sont plus importants par leurs effets performatifs - notamment leurs ancrages dans les institutions et les transformations néolibérales de ces dernières - que par leur mise en oeuvre concrète, souvent difficile. Très loin de l'idéal de marché sur la base duquel ils sont promus, ces mécanismes reposent sur des marchandises pour le moins fuyantes et nécessitent des arrangements institutionnels très lourds, renvoyant à ce que l'on pourrait appeler un processus de marchandisation fictive de l'environnement.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [75 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01685872
Contributeur : Jean Foyer <>
Soumis le : vendredi 19 janvier 2018 - 09:48:46
Dernière modification le : jeudi 25 janvier 2018 - 11:52:17
Document(s) archivé(s) le : jeudi 24 mai 2018 - 01:12:13

Fichier

Néolibéraliser sans marcha...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01685872, version 2

Collections

Citation

Jean Foyer, Aurore Viard-Crétat, Valérie Boisvert. Néolibéraliser sans marchandiser ? La bioprospection et les REDD dans l'économie de la promesse. Les Politiques de la biodiversité, 2017. 〈halshs-01685872v2〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

262

Téléchargements de fichiers

128