La domestication du mil et ses implications sociétales

Résumé : On commence à saisir, grâce à l’archéologie, les conséquences qu’a eues l’agriculture du mil sur l’évolution de la société ouest-africaine à partir de la fin du IIIe millénaire av. J.-C., époque où la graminée acquiert sa morphologie domestique aux confins du Mali, du Niger et de l’Algérie. Cette céréaliculture – la plus ancienne actuellement documentée en Afrique sub-saharienne – a permis : - des productions de grains excédentaires, - le développement d’artisanats spécialisés, - une accentuation des hiérarchies sociales, - la transmission de cultivars de mil jusqu’en Inde, - et, à partir du Ier millénaire av. J.-C., la mise en place d’aristocraties guerrières.
Type de document :
Article dans une revue
Le Saharien, Paris : La Rahla : Amis du Sahara, 2017
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [73 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01619027
Contributeur : Christian Dupuy <>
Soumis le : mercredi 18 octobre 2017 - 22:38:54
Dernière modification le : vendredi 20 octobre 2017 - 01:16:50

Fichier

Saharien_220_16-39.pdf
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01619027, version 1

Collections

Citation

Christian Dupuy. La domestication du mil et ses implications sociétales. Le Saharien, Paris : La Rahla : Amis du Sahara, 2017. 〈halshs-01619027〉

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

147

Téléchargements du document

88