Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La mise en économie de la nature, contrepoints historiques et contemporains

Résumé : L’économie est régulièrement présentée comme vecteur d’aliénation de la nature, alors vue comme un ensemble de biens, de services et de capitaux à préserver, voire à faire fructifier, sans égard pour ses dimensions extra-économiques et symboliques. Cette mise en économie – ou économicisation – de la nature s’exprimerait à travers divers mécanismes tels que la monétarisation, la privatisation, etc. De tels phénomènes existent bel et bien. Ils méritent néanmoins d’être examinés de près pour constater d’une part que la littérature n’est pas encore stabilisée sur ces sujets, et d’autre part que ces phénomènes de mise en économie ne sont ni nouveaux, ni irréversibles, ni univoques. Nous observons d’ailleurs dans la période récente des logiques d’hybridation où l’écologie investit aussi le champ économique.
Complete list of metadata

Cited literature [122 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01582189
Contributor : Antoine Missemer Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, February 26, 2020 - 9:13:24 AM
Last modification on : Wednesday, November 3, 2021 - 5:22:50 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, May 27, 2020 - 1:12:58 PM

File

Levrel_Missemer_2019.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01582189, version 1

Citation

Harold Levrel, Antoine Missemer. La mise en économie de la nature, contrepoints historiques et contemporains. Revue Economique, Presses de Sciences Po, 2019, 70 (1), pp.97-122. ⟨halshs-01582189⟩

Share

Metrics

Record views

476

Files downloads

173