De l'expérience migratoire au Grand récit de la migration : Le mythe de l'adoption dans la mémoire des Arméniens d'Éthiopie

Résumé : La postérité de la fanfare arménienne des quarante orphelins, accueillie par le prince héritier d’Éthiopie en 1924, nourrit une réflexion sur la manière dont l'historien de l'immigration ou le chercheur en sciences sociales doivent interpréter le lissage qu'opère la narration des acteurs sur la fragmentation de leur propre expérience migratoire. Le mythe de l'adoption des enfants musiciens s'est imposé dans la mémoire collective, à Addis Abeba, parce qu'il corroborait l'image des immigrants arméniens comme fidèles serviteurs des rois d’Éthiopie. l'euphémisation de l'événement participe ainsi à l'élaboration d'un Grand récit unifié de l'immigration, qui offre aux immigrants et à leurs descendants la possibilité de surmonter l'hétérogénéité de leurs parcours et de leurs origines, de construire du consensus dans la dispersion.
Type de document :
Article dans une revue
L'Homme - Revue française d'anthropologie, Éditions de l'EHESS 2014
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01510042
Contributeur : Boris Adjemian <>
Soumis le : mercredi 19 avril 2017 - 09:22:00
Dernière modification le : jeudi 20 avril 2017 - 01:10:53

Fichier

L'homme - article.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01510042, version 1

Collections

Citation

Boris Adjemian. De l'expérience migratoire au Grand récit de la migration : Le mythe de l'adoption dans la mémoire des Arméniens d'Éthiopie. L'Homme - Revue française d'anthropologie, Éditions de l'EHESS 2014. <halshs-01510042>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

111

Téléchargements du document

49