Les colonies municipales de banlieue : entre héritage paternaliste, empreinte communiste et diffusion d’un modèle (1880-1960)

Résumé : Les châteaux sont ordinairement perçus comme des lieux de prestige, des symboles de pouvoir. Berceau des familles nobles, ils peuplent les récits historiques, véhiculant leur lot de fantasmes. Mais on oublie trop souvent qu’en France cet imposant parc immobilier a pu loger – et loge parfois encore - des oeuvres à vocation sociale, opérant ainsi une reconversion de ce patrimoine en « châteaux du social ». Déjà remarquable durant de la seconde moitié du XIXe siècle, ce phénomène, a pris au cours du siècle suivant une plus grande ampleur, encore mal évaluée. Ces demeures ont accueilli des populations d’un style qui rompait avec leurs habitants traditionnels. Les châteaux ont ainsi changé de mains et sont devenus des instruments des politiques sociales qui se sont succédées depuis plus d’un siècle. La colonie de vacances : pour respirer le bon air, pour la rééducation morale également et pour promouvoir la pédagogie de la vie collective.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01451114
Contributor : Emmanuel Bellanger <>
Submitted on : Tuesday, January 31, 2017 - 4:26:50 PM
Last modification on : Thursday, July 18, 2019 - 1:44:50 AM
Long-term archiving on : Monday, May 1, 2017 - 4:00:30 PM

File

HALL Bellanger colonies de vac...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01451114, version 1

Collections

Citation

Emmanuel Bellanger. Les colonies municipales de banlieue : entre héritage paternaliste, empreinte communiste et diffusion d’un modèle (1880-1960). Samuel BOUSSION; Mathias GARDET. Les Châteaux du social XIXe-XXe siècle, Beauchesne; Presses universitaires de Vincennes, pp.91-102, 2010. ⟨halshs-01451114⟩

Share

Metrics

Record views

89

Files downloads

574