La normativité morale des Ecritures chez Spinoza, Locke et Toland

Résumé : Quelle est la force morale de l’Écriture, dans l’interprétation qu’en donnent des philosophes qui, au tournant de l’Âge classique et des Lumières, attaquent l’autorité de la révélation ? Si la critique de la révélation, bien loin de vider l’Écriture de la substance de son enseignement moral, procède simultanément à une dédivinisation du texte saint et à une moralisation de son contenu, il faut se demander quel est le type de normativité morale que supporte alors l’Écriture.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01419009
Contributor : Laurent Jaffro <>
Submitted on : Sunday, December 18, 2016 - 9:50:55 AM
Last modification on : Saturday, May 11, 2019 - 8:28:01 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01419009, version 1

Collections

Citation

Laurent Jaffro. La normativité morale des Ecritures chez Spinoza, Locke et Toland. Luisa Simonutti. Religious Obedience and Political Resistance in the Early Modern World. Jewish, Christian and Islamic Philosophers Addressing the Bible, 7, Brepols, pp.413-433, 2015, Nutrix, ⟨http://www.brepols.net/⟩. ⟨halshs-01419009⟩

Share

Metrics

Record views

87