Compte rendu de Marie-Claire Ferriès, Maria Paola Castiglioni et Françoise Létoublon dir., Forgerons, élites et voyageurs d’Homère à nos jours. Hommages en mémoire d’Isabelle Ratinaud-Lachkar, Presses Universitaires de Grenoble, Grenoble 2013, 552 p. (Collection « La Pierre & l’Écrit », ISSN : 1248.9166). – ISBN : 978.2.7061.1791.2 », Revue des Études Anciennes, Bordeaux, mis en ligne le 28/01/2016 : http://www.revue-etudes-anciennes.fr/forgerons-elites-et-voyages-dhomere-a-nos-jours-hommages-en-memoire-disabelle-ratinaud-lachkar-m-cl-ferries-m-p-castiglioni-fr-letoublon-eds-grenoble-presses-universitaires-de-gre/.

Résumé : Cet ouvrage collectif a été motivé avant tout par la volonté des auteurs de rendre hommage à Isabelle Ratinaud-Lachkar, disparue le 28 mars 2009.Celle-ci venait tout juste d'être nommée membre junior de l'Institut Universitaire de France, avec un dossier sur le thème des métaux dans la Grèce archaïque. Il n'est jamais facile de rendre hommage à un collègue, a fortiori disparu trop tôt. L'exercice des hommages est toujours difficile puisqu'il conduit à rassembler des contributions parfois un peu hétéroclites. Dans le volume présent les contributions entrent pleinement dans les quatre grands thèmes annoncés (métal et artisans, pratiques funéraires des élites, villes et renaissances, voyages et contacts culturels), mais la fourchette chronologique choisie par les éditeurs peut surprendre « d'Homère à nos jours ». De fait, sur 23 contributions 14 sont consacrées à l'antiquité. Pour rester dans le cadre chronologique de la REA, le choix a été fait d'évoquer seulement celles-ci. Souhaitons que les 9 contributions non moins stimulantes de nos collègues des périodes ultérieures soient rapportées par les comptes rendus publiés par d'autres revues d'histoire. Le titre de ce recueil exprime l'ambition des éditeurs de donner au mieux résonnance au projet de notre collègue et amie qui avait « souligné que les métaux, leur travail, leur utilisation, leurs échanges offraient le moyen de comprendre les sociétés de l'époque géométrique » (p. 13), consciente de ce que cette approche nécessitait de recourir à différentes méthodes de recherche complémentaires, non seulement en sciences humaines, telles que celles de l'archéologie, de l'histoire, de l'anthropologie, mais également en sciences dites dures pour pouvoir étudier le matériau lui-même. En effet, I. Ratinaud-Lachkar se donnait pour objectif de tenter « par le biais des métaux d'éclairer le lien avec Homère » (p. 14). Ceci explique que la première partie de l'ouvrages'intitule « le métal, ses artisans et les objets de prestige ». Les contributions de Fr. Létoublon et de S. Rougier-Blanc s'intéressent ainsi à la place des métaux dans l'Iliade et l'Odyssée : la première étudie l'importance des occurrences de ces métauxdans les deux poèmes homériques tandis que la seconde y analyseleur usage dans l'architecture. Les contributions suivantes répondent à la nécessité pour l'historien, soulignée par I. Ratinaud-Lachkar, d'étudier les objets eux-mêmes, chaudrons, hydries, trépieds d'époque géométrique. La vaisselle votive métallique et les cratères miniatures en céramique à protomés féminines retrouvés dans les sanctuaires archaïques de la plaine d'Argos qu'étudie G. Elkroth montre aussi bien la vivacité de la pratique locale de la religion, à travers les miniatures argiennes,que des grands sanctuaires panhelléniques auxquels étaient destinéesles réalisations en métaux luxueux. De même, la recherche conduite par A. Verbanck-Piérard sur la représentation des trépieds sur les céramiques, aux côtés d'Héraklès, dont il n'est pas l'attribut habituel, ouvre de nouvelles pistes : reçu comme prix dans les grands concours, le trépied est lié à l'exploit héroïque et, comme tel, contribue à l'intégration des jeunes dans la cité, aux fêtes, aux sacrifices, à l'apothéose. Les hydries étudiées par G. Coga, également objets servant à récompenser l'agôn, apparaissent aussi dans un contexte religieux ou funéraires : offert aussi bien lors du mariage que des funérailles, les hydries « accompagnent les grandes mutations de l'existence » (p. 15). L'objet de métal est aussi l'instrument d'une réflexion morale dans la tragédie comme le montre N. Villacèque :catalyseur du drame, il est aussi trompeur en tant qu'objet de séduction, éventuellement érotique, contribuant ainsi à une condamnation de la richesse et de l'hybris
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01403819
Contributeur : Claire Balandier <>
Soumis le : dimanche 27 novembre 2016 - 20:06:23
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:23:25

Fichiers

Compte rendu Forgerons, élite...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01403819, version 1

Collections

Citation

Claire Balandier. Compte rendu de Marie-Claire Ferriès, Maria Paola Castiglioni et Françoise Létoublon dir., Forgerons, élites et voyageurs d’Homère à nos jours. Hommages en mémoire d’Isabelle Ratinaud-Lachkar, Presses Universitaires de Grenoble, Grenoble 2013, 552 p. (Collection « La Pierre & l’Écrit », ISSN : 1248.9166). – ISBN : 978.2.7061.1791.2 », Revue des Études Anciennes, Bordeaux, mis en ligne le 28/01/2016 : http://www.revue-etudes-anciennes.fr/forgerons-elites-et-voyages-dhomere-a-nos-jours-hommages-en-memoire-disabelle-ratinaud-lachkar-m-cl-ferries-m-p-castiglioni-fr-letoublon-eds-grenoble-presses-universitaires-de-gre/.. compte rendu d'ouvrage. 2016. 〈halshs-01403819〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

118

Téléchargements de fichiers

49