Partir, rester, habiter : le projet migratoire dans la littérature exilaire

Résumé : Longtemps absent des écrits sur la migration, le « projet migratoire » se présente désormais comme un outil de plus en plus mobilisé dans la littérature spécialisée, sans pour autant donner lieu à une réflexion sur ses usages. À partir d’un corpus constitué d’écrits littéraires traitant des migrations, cet article a pour objectif de proposer quelques pistes théoriques et méthodologiques permettant de préciser ses usages et de réfléchir sur ses apports. Ainsi, le recours à cette notion se révèle pertinent pour réintégrer dans l’analyse des éléments contextuels dont la portée explicative est rarement prise en compte. Il devient alors possible d’envisager le parcours migratoire comme une activité dont le sens n’est pas donné a priori mais se constitue dans l’interaction avec l’environnement dans lequel évolue l’individu.
Type de document :
Article dans une revue
Revue Europeenne des Migrations Internationales, Cnrs, 2013, Varia, vol. 29, (n°4), https://remi.revues.org/6631
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01177072
Contributeur : Constance De Gourcy <>
Soumis le : jeudi 16 juillet 2015 - 15:23:49
Dernière modification le : jeudi 18 janvier 2018 - 01:51:30

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01177072, version 1

Collections

Citation

Constance De Gourcy. Partir, rester, habiter : le projet migratoire dans la littérature exilaire. Revue Europeenne des Migrations Internationales, Cnrs, 2013, Varia, vol. 29, (n°4), https://remi.revues.org/6631. 〈halshs-01177072〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

170