Les ″rapatriements″ d'enfants eurasiens en France à la fin de la guerre d'Indochine

Résumé : La colonisation française en Indochine a induit la naissance d'enfants métis eurasiens de pères français, souvent militaires. Á la fin de la guerre, la Fédération des Œuvres de l'Enfance Française en Indochine, avec le soutien de l'État, a décidé de les " rapatrier " en métropole, leurs mères restant sur place. Des années 1950 au milieu des années 1970, des milliers d'enfants ont été regroupés dans des foyers ou dispersés dans des dizaines d'internats dans le but de les acculturer et de les éduquer. Cette migration contrainte, qui relève clairement de la biopolitique, visait une intégration générationnelle des enfants eurasiens. Elle a donné lieu à des débats sur la fin et les moyens de l'entreprise, d'autres acteurs choisissant d'autres voies. Après la dissolution de la FOEFI, des anciens des foyers ont constitué une association afin de se retrouver dans l'identité commune les unissant. L'avancée dans la vie et leurs descendants les ont poussé à évoquer d'autres souvenirs, plus douloureux : la séparation avec la mère, la quête du père.
Type de document :
Article dans une revue
Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » Le Temps de l’histoire, Presses universitaires de Rennes, 2012, pp.123-139
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00780051
Contributeur : Renan Donnerh <>
Soumis le : mercredi 23 janvier 2013 - 08:50:33
Dernière modification le : vendredi 16 juin 2017 - 16:29:03

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00780051, version 1

Citation

Yves Denéchère. Les ″rapatriements″ d'enfants eurasiens en France à la fin de la guerre d'Indochine. Revue d’histoire de l’enfance « irrégulière » Le Temps de l’histoire, Presses universitaires de Rennes, 2012, pp.123-139. 〈halshs-00780051〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

681