L'invisibilité de la question autochtone en France. Kanak et Amérindiens face au débat postcolonial français

Résumé : Depuis une dizaine d'années, la question du " legs colonial " suscite d'âpres débats en France : polémiques autour la guerre d'Algérie et du " rôle positif " de la colonisation, mobilisation des " Indigènes de la République ", controverses scientifiques sur le " postcolonial ", etc. Si acteurs politiques, chercheurs et intellectuels originaires de la Réunion, des Antilles et de la Guyane ont pris une part active à ces débats en interrogeant la place de l'esclavage dans l'histoire et la mémoire nationale, les anciens " indigènes " de l'actuel outre-mer français (notamment les Kanak de Nouvelle-Calédonie et les Amérindiens de Guyane) en ont largement été exclus, du moins sur la scène nationale. La persistance de stéréotypes folklorisants et l'ignorance des enjeux mémoriels liés à leur histoire coloniale spécifique (on pense par exemple à la programmation de danses amérindiennes kali'na au jardin d'acclimatation de Paris lors de " l'année des outre-mer ") est révélatrice de cette invisibilité. Dans ces anciennes colonies restées sous souveraineté française, l'enjeu post-colonial est pourtant crucial et doit être appréhendé dans ses multiples dimensions. Ainsi, en Nouvelle-Calédonie et en Guyane, les descendants des indigènes revendiquent depuis les années 1970 diverses formes de décolonisation et de recouvrement de leur souveraineté, par l'accession de leur territoire à l'indépendance ou par l'octroi de droits collectifs spécifiques au nom des " droits des peuples autochtones ". Or si cette " question autochtone " (kanak et amérindienne) interpelle explicitement la République, elle constitue un véritable point aveugle du débat postcolonial français. A partir de nos enquêtes ethnographiques et socio-historiques sur ces deux terrains, nous tenterons d'abord de comprendre les raisons sociales et politiques de cette invisibilité en métropole, avant de montrer combien la prise en compte des trajectoires politiques kanak et amérindiennes permet de renouveler en profondeur les termes de la réflexion globale sur le " legs colonial " et les frontières de la France.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00756365
Contributor : Benoît Trépied <>
Submitted on : Thursday, November 22, 2012 - 7:32:38 PM
Last modification on : Thursday, January 18, 2018 - 1:30:03 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00756365, version 1

Collections

Citation

Benoît Trépied, Stéphanie Guyon. L'invisibilité de la question autochtone en France. Kanak et Amérindiens face au débat postcolonial français. XXIIe congrès de l'Association Internationale de Science Politique (IPSA), Jul 2012, Madrid, Espagne. ⟨halshs-00756365⟩

Share

Metrics

Record views

390