Le contrôle par les " communautés " aborigènes de la gestion des " ressources naturelles " en Australie du Nord à l'épreuve des interactions entre rangers locaux et acteurs exogènes.

Résumé : Depuis le milieu des années 1990, des groupes d'éco-gardes ou de rangers aborigènes ont été établis dans de nombreuses communautés aborigènes du Top End de l'Australie. Ils visent à la fois la gestion et la préservation de l'environnement, la création d'opportunités d'emplois et plus largement d'un développement économique " durable " pour la population aborigène, ainsi que le maintien de pratiques et de savoirs " traditionnels " relatifs à l'environnement. Ils sont présentés comme le résultat de processus bottom-up et participatifs et leurs activités sont décrites en termes de " community-based natural resource management ". Cette communication aborde le décalage entre ce discours et les multiples ingérences exogènes dans les groupes et les programmes de ces rangers aborigènes. En particulier, mon ethnographie d'un de ces groupes montre que ses activités sont davantage basées sur ses interactions complexes avec divers acteurs exogènes, généralement non-aborigènes, et contrôlées par ces derniers, que " community-based ".
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00748003
Contributor : Elodie Fache <>
Submitted on : Saturday, November 3, 2012 - 12:58:53 PM
Last modification on : Thursday, January 18, 2018 - 1:30:47 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00748003, version 1

Collections

Citation

Elodie Fache. Le contrôle par les " communautés " aborigènes de la gestion des " ressources naturelles " en Australie du Nord à l'épreuve des interactions entre rangers locaux et acteurs exogènes.. "Développement durable, conservation de l'environnement et savoirs locaux : confrontation des projets avec les " réalités " de terrain" - Journées d'étude CREDO-AgroParisTech Nancy, Oct 2012, Marseille, France. ⟨halshs-00748003⟩

Share

Metrics

Record views

218