La musique s'écoute-t-elle ?

Résumé : De diverses façons, les séances ont donc tenté de mettre à la question le fait même d'aimer, d'écouter, d'apprécier, en analysant les modalités de l'écoute. Non pas une écoute figée, isolée de son contexte, soumise à la seule loi des œuvres, prisonnière de l'injonction que lui imposent les disciplines musicales et musicologiques (à l'image de celle que développe le solfège, ou de celle qu'exerce le « commentaire d'œuvres » au conservatoire, ou encore de celle qu'ont entrepris de mesurer expérimentalement les psychologues de la musique). Mais l'écoute ainsi comprise comme performance réalisée en situation, l'écoute dotée de son poids historique, de l'entraînement personnel et collectif des corps et de l'attention qu'elle suppose et favorise, de son appareillage technique et social : autrement dit, l'écoute comme compétence collective, historique, instrumentée, aboutissant à une disposition nouvelle, celle de l'amateur de musique, disposition qui en retour a redéfini dans ses moindres détails ce qu'est la musique. Car la même question peut se formuler dans l'autre sens : comment une analyse historique ou sociologique peut-elle intégrer les caractères, la présence et les effets de la musique ?
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00193418
Contributor : Claire Sécail <>
Submitted on : Thursday, December 20, 2007 - 3:28:14 PM
Last modification on : Wednesday, November 28, 2018 - 3:56:15 PM
Long-term archiving on : Tuesday, September 21, 2010 - 3:16:58 PM

File

RetraitHAL.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00193418, version 2

Citation

Antoine Hennion. La musique s'écoute-t-elle ?. LE QUÉAU Ph. 20 ans de sociologie de l'art : bilan et perspectives, tome 1. Actes du colloque international « Marseille 1985-Grenoble 2005 », L'Harmattan, pp.291-301, 2007. ⟨halshs-00193418v2⟩

Share

Metrics

Record views

345

Files downloads

94