« Rétablir les mœurs par la police domestique » : « Influence des femmes » et « organisation sociale » dans la pensée de P.-L. Roederer à l'issue de la Révolution française

Résumé : « Rétablir les mœurs par la police domestique » : l'expression est de Pierre-Louis Roederer. Elle est employée pour définir l'idée « juste, féconde, importante » qu'a développée Charles-Philippe Toussaint Guiraudet dans son ouvrage de 1797 (De la famille considérée comme l'élément des sociétés ) dont P.-L. Roederer, journaliste et intellectuel alors bien connu , rend compte dans son Journal d'Economie publique. L'ouvrage de Ch. Ph. T. Guiraudet cherche à démontrer la nécessité de revenir à une organisation sociale moins « individualiste », dans laquelle les chefs de familles seuls seraient considérés comme citoyens ; rétablis dans leur autorité domestique, garants des mœurs des membres de leur famille, ceux-ci pourraient offrir l'appui dont le pouvoir directorial, sous la menace constante d'un coup d'Etat, semble avoir grand besoin. Nous sommes en 1797. Cette nécessité de raffermir l'autorité des chefs de famille, dans ce contexte de rétablissement de l'ordre, ne fait déjà plus question : elle va de soi, du moins au sein de l'élite politique au pouvoir , et Ch. Ph. T. Guiraudet ne se montre, sur ce plan, ni plus ni moins original que les autres. C'est pourquoi P.-L. Roederer, toujours redoutable dans ses critiques, n'est pas loin de qualifier la démonstration d'inutile ; inutile ou pas, le fait est qu'elle participe d'une pensée politique de la réorganisation sociale qui, en ces lendemains de Terreur, cherche des solutions politiques au-delà d'une coercition légale jugée par les uns exécrable et par les autres inefficace. Il ne s'agit donc pas seulement de réintroduire un roi dans la famille pour n'en point avoir dans l'Etat – solution de peu d'avenir, au demeurant ; l'enjeu réside surtout dans la mise en place d'un véritable pouvoir d'influence sur les citoyens.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Thery, Irène ; Bonnemère, Pascale. Ce que le genre fait aux femmes, 5 (N° 7 (Déc. 2007)), Éd. de l'EHESS, pp.45-56, 2008, Enquête ; 7
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00145854
Contributeur : Anne Verjus <>
Soumis le : dimanche 11 novembre 2007 - 07:00:04
Dernière modification le : mercredi 7 janvier 2009 - 11:38:19
Document(s) archivé(s) le : mardi 6 avril 2010 - 23:42:18

Fichier

VerjusInfluenceFemmesRF.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00145854, version 1

Citation

Anne Verjus. « Rétablir les mœurs par la police domestique » : « Influence des femmes » et « organisation sociale » dans la pensée de P.-L. Roederer à l'issue de la Révolution française. Thery, Irène ; Bonnemère, Pascale. Ce que le genre fait aux femmes, 5 (N° 7 (Déc. 2007)), Éd. de l'EHESS, pp.45-56, 2008, Enquête ; 7. <halshs-00145854>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

226

Téléchargements du document

278