s'authentifier
version française rss feed
HAL : halshs-00679544, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Encyclopédie de comptabilité, contrôle de gestion et audit, coordonné par B. Colasse (Ed.) (2009) p. 1393-1402
Théorie positive de la comptabilité
Jean-François Casta 1
(2009)

À partir de la fin des années 1960, dans le but d'évaluer les travaux normatifs, la recherche comptable, en quête d'assises scientifiques, a progressivement évolué vers une approche empirique. À l'image des sciences économiques, l'introduction d'une démarche positive a nécessité le recours à de nouveaux instruments dont les premières expérimentations ont porté sur la validation de l'hypothèse d'utilité décisionnelle de l'information comptable. Paradoxalement, les tests empiriques ont mis en évidence l'anticipation par le marché du contenu informationnel des états financiers. Le problème de l'utilité des nombres comptables était posé et, plus généralement, celui du rôle institutionnel de la comptabilité comme système de production d'information financière. En réaction, un paradigme fondé sur l'utilité contractuelle des nombres comptables a émergé vers la fin des années 1970. Le " programme de recherche " associé se proposait d'expliquer les pratiques observées et de prédire les choix comptables effectués, tant par les dirigeants que par les organismes de normalisation. Le contenu de ce programme -- intitulé Positive Accounting Theory -- a été formulé par Watts et Zimmerman. Il a donné naissance à l'École de Rochester. La théorie positive de la comptabilité occupe, depuis lors, un rôle central dans le processus de construction de la recherche comptable. Ayant posé le problème au plan épistémologique et emprunté à des champs connexes -- comme la théorie économique, la théorie financière ou la théorie des organisations --, ce courant a permis à la recherche comptable d'acquérir un statut et une reconnaissance scientifique.
1 :  Dauphine Recherches en Management (DRM)
CNRS : UMR7088 – Université Paris IX - Paris Dauphine
DRM-Finance
Sciences de l'Homme et Société/Economie et finances
Choix de méthodes comptables – conséquences économiques des choix comptables – École de Rochester – épistémologie positive – politique comptable des entreprises – recherche comptable – théorie de l'agence – théorie positive de la comptabilité.
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
Theorie_postive_JFC_BAT_2009.pdf(1.4 MB)