s'authentifier
version française rss feed
HAL : halshs-00483292, version 1

Fiche détaillée  Récupérer au format
Hermes, 53 (2009) 23-29
Du signe à la trace : l'information sur mesure
Louise Merzeau ( ) 1
(04/2009)

L'environnement numérique oblige à revoir les modèles sur lesquels se fondent les sciences de l'information et de la communication. La pensée du signe, du message et du document doit en effet évoluer vers une pensée de la traçabilité. Indicielle et détachable, automatique et malléable, la trace est un objet paradoxal, qui atteste le caractère indissociablement technique et politique de la présence numérique. Dans le règne de l'information sur mesure, la personnalisation nous rend plus actifs, tout en nous exposant au profilage. Elle va jusqu'à redéfinir l'identité comme une collection de traces que nous devons apprendre à protéger, mais aussi à administrer. Cette nouvelle économie des empreintes enchevêtre les hiérarchies entre stock et flux comme entre contenu et relation. Recyclant nous-mêmes les traces que d'autres ont déposées, c'est désormais dans l'ombre numérique de la cité que nous sommes appelés à naviguer. Au-delà de la défense de la vie privée, il en va donc aussi de la mémoire et de l'oubli qui nous relient.
1 :  Traitement et Appropriation des Connaissances par les TIC (TACTIC)
Université Paris X - Paris Ouest Nanterre La Défense : EA1738
Sciences de l'Homme et Société/Sciences de l'information et de la communication
trace – traçabilité – personnalisation – réseau – Internet – Web 2.0 – identité numérique – théorie de l'information et de la communication – mémoire – signe
Liste des fichiers attachés à ce document : 
PDF
HERMES-53-MERZEAU.pdf(270 KB)