Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chapitre d'ouvrage

LA GOUVERNANCE DES ESPACES TRANSFRONTALIERS : : LES ENJEUX DE L’INTERCULTURALITÉ

Résumé : Les espaces transfrontaliers relèvent de systèmes institutionnels irréductiblement distincts puisque fondés sur des légitimités nationales différentes. L'intégration européenne, si elle a permis d'assurer la libre circulation des biens et des personnes et la disparition des frontières monétaires, ne conduira pas, dans un horizon prévisible, à abolir cette césure juridique. Pourtant, sur toutes les frontières intérieures, les acteurs appartenant aux espaces frontaliers s'activent, se concertent, élaborent ensemble des projets plus ou moins ambitieux pour « effacer les cicatrices de l'histoire » ou « assurer la revanche de la géographie sur l'histoire », selon deux expressions aujourd'hui consacrées. Quels que soient leurs contenus techniques particuliers, l'élaboration et la mise en œuvre de ces démarches communes ont pour objet fondamental de permettre à deux espaces frontaliers juxtaposés de se transformer en un territoire transfrontalier intégré. Ce processus passe nécessairement par le recours à des procédures de gouvernance, faute de capacité institutionnelle et de moyens de gouvernement adéquats. Or, cette mise en place d'une démarche de gouvernance se fait dans un contexte tout à fait particulier, marqué du sceau d'une interculturalité qui ne concerne pas simplement la communication linguistique, mais les habitudes de travail, les procédures de management ou la conception même de l'action publique. Face à ces phénomènes interculturels complexes, des dispositifs nouveaux d'élaboration et de mise en œuvre de la décision publique émergent. Ils comportent à la fois un noyau dur de mécanismes communs à l'ensemble des situations transfrontalières et des formes particulières d'adaptation aux spécificités culturelles de chaque frontière, comme le révèle l'analyse de la situation concrète de deux territoires transfrontaliers appartenant à des aires culturelles très différentes : le couloir Rhénan entre Alsace et Pays de Bade ; l'Eurocité basque Bayonne/Saint-Sébastien. Ces espaces, qui tiraient de leur position frontalière autant d'avantages que d'inconvénients, se recomposent pour assumer leur nouvelle situation d'acteurs avancés et de laboratoire de la construction européenne. Dans ce cadre, une question clé se pose avec acuité : dans quelle mesure, et à quelles conditions, une identité et une citoyenneté transnationales sont-elles possibles ?
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [11 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01535998
Contributeur : Michel Casteigts <>
Soumis le : vendredi 9 juin 2017 - 19:39:28
Dernière modification le : jeudi 5 mars 2020 - 19:20:15
Document(s) archivé(s) le : dimanche 10 septembre 2017 - 14:01:56

Fichier

MCasteigts03_ gouvernance_tran...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : halshs-01535998, version 1

Collections

Citation

Michel Casteigts. LA GOUVERNANCE DES ESPACES TRANSFRONTALIERS : : LES ENJEUX DE L’INTERCULTURALITÉ. Robert Le Duff et Jean-Jacques Rigal. Démocratie et management local, Dalloz, 2003. ⟨halshs-01535998⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

201

Téléchargements de fichiers

715