Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

La territorialisation des énergies renouvelables en France

Résumé : La transition énergétique vers des énergies bas-carbone est aujourd’hui un paradigme dominant des politiques publiques liées à l’énergie. Elle constitue un axe de travail central pour les régions françaises. L’évolution de leur rapport à l’énergie se situe à la fois en situation de filiation avec les expériences européennes et se place dans le sillage d’une incitation nationale à la transition.Cette thèse a pour objectif d’étudier la territorialisation de la production des énergies renouvelables (EnR) selon ses différentes origines (biomasse, solaire, géothermie, éolien et hydraulique). Nous proposons d’évaluer les performances des régions en matière de diversification du bouquet énergétique en 2015 et sur la période 1990-2015. Des méthodes d’analyse de données multidimensionnelles ont été employées. Une typologie des régions françaises caractéristique du développement régional des énergies renouvelables (EnR) en France en 2015 est proposée, elle met en évidence l’émergence de cinq profils types de développement des EnR très contrastés selon les filières d’EnR. L’analyse des données évolutives adoptée pour étudierla dynamique régionaleen termes de promotion des EnR sur la période 1990-2015met en évidence quatre sous-périodes de développement des EnR.La classification Ascendante Hiérarchique (CAH) sur chaque sous-périodea mis en exerguetrois types distincts de profils de développement des EnR et une certaine stabilité dans les trajectoires des régions. Cette structure très stable révèle que les disparités entre les régions au début des années 1990 ont persisté tout au long de la période.Enfin, l’étude des déterminants de la consommation des EnR à l’échelle régionale a permis d’identifier les principaux leviers favorisant leur déploiement. En effet, nous avons montré à travers l’estimation d’un modèle VECM, qu’à court terme, la croissance économique à la période passée mesurée par le taux de croissance du PIB réel affecte positivement la consommation des EnR, alors que les productions nucléaire et industrielle par habitant ont un impact négatif. A long terme, les estimations des modèles FM-OLS et DOLS indiquent que le niveau de développement de l’économie, mesurée par le logarithme du PIB par habitant impacte positivement la part d’EnR dans la consommation finale d’énergie. Les résultats montrent également que les dépenses en recherche et développement favorisent le recours aux EnR qui dépendent en grande partie de la densité de la population. Enfin, nous montrons qu’à l’échelle régionale, le poids des partis « verts » influence positivement l’essor des EnR.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

Cited literature [150 references]  Display  Hide  Download

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02519208
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Wednesday, March 25, 2020 - 6:35:10 PM
Last modification on : Friday, March 27, 2020 - 1:25:26 AM
Document(s) archivé(s) le : Friday, June 26, 2020 - 3:25:07 PM

File

sygal_fusion_27855-roussafi-fe...
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02519208, version 1

Citation

Ferdaous Roussafi. La territorialisation des énergies renouvelables en France. Economies et finances. Normandie Université, 2019. Français. ⟨NNT : 2019NORMC045⟩. ⟨tel-02519208⟩

Share

Metrics

Record views

194

Files downloads

131