Une société pathogène ? Les hypersensibilités environnementales au prisme de la sociologie cognitive

Résumé : Depuis deux décennies se rencontrent de plus en plus nombreux des malades d’un genre particulier. Souffrant de symptômes somatiques variés et parfois très invalidants, ils en attribuent la responsabilité à des facteurs environnementaux singuliers : produits chimiques de synthèse pour les personnes multi-chimico-sensibles, champs électromagnétiques artificiels pour les personnes électro-hypersensibles. La définition, l’existence même de ces maladies sont controversées. Elles ne bénéficient d’aucune reconnaissance médico-légale et leurs victimes se diagnostiquent elles-mêmes. Or, cette opération n’a rien d’évident, alors que ses conséquences sont lourdes : elle implique une transformation radicale de leurs représentations d’elles-mêmes, de leur environnement et de la société, et s’accompagne d’une altération significative de leur existence quotidienne et de leurs comportements. Elle constitue donc un phénomène intéressant à expliquer pour une sociologie cognitive se préoccupant de la détermination des représentations mentales individuelles et de leurs liens avec l’action. C’est à quoi est consacrée cette thèse. L’analyse s’appuie sur un matériau majoritairement ethnographique. Elle est menée dans une perspective écologique et compréhensive, et se décompose en trois temps. Le premier est consacré à l’exploration des controverses et des disputes entourant les hypersensibilités environnementales, afin d’élucider la faiblesse de leur reconnaissance. Le second s’intéresse à l’expérience et aux trajectoires biographiques des personnes hypersensibles, dans leurs multiples dimensions. Le troisième propose d’expliquer l’apparition et le maintien de la conviction d’être hypersensible à l’aide d’un modèle utilitariste où les émotions interviennent de façon décisive. En conclusion, un rapprochement est esquissé avec d’autres épidémies contemporaines de symptômes médicalement inexpliqués.
Type de document :
Thèse
Sociologie. Université Lumière - Lyon 2, 2017. Français
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/tel-01670787
Contributeur : Maël Dieudonné <>
Soumis le : jeudi 21 décembre 2017 - 16:25:41
Dernière modification le : mercredi 11 avril 2018 - 15:24:04

Fichier

Thèse M. Dieudonné - Une soc...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01670787, version 1

Citation

Maël Dieudonné. Une société pathogène ? Les hypersensibilités environnementales au prisme de la sociologie cognitive. Sociologie. Université Lumière - Lyon 2, 2017. Français. 〈tel-01670787〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

334

Téléchargements de fichiers

455