Le bûcher funéraire dans l’Antiquité : une approche archéologique, bioarchéologique et historique d’après l’étude des structures de crémation en Gaule méridionale

Résumé : L’étude du bûcher funéraire fondée sur une approche anthracologique, s’inscrit dans la continuité d’une recherche orientée vers la compréhension de l’organisation sociale des sociétés anciennes. La pratique de la crémation met en œuvre une succession d’actions qu’il est nécessaire d’identifier pour enrichir nos connaissances. Au travers de l’étude des bûchers en fosse individuels sous un angle anthracologique, deux objectifs ont été proposés : le premier porte sur un regard critique des données produites par les analyses anthracologiques en vu de proposer des catégories d’informations de premier ordre à prendre en compte lors d’études sur les structures de crémation. Le second, proprement archéologique est lié à la restitution du bûcher funéraire abordée sous l’angle de sa chaîne opératoire afin de discuter des moyens mis en œuvre qui, d’un point de vue technique ou rituel, jalonne la conduite de la crémation. Pour répondre à ces objectifs trois approches ont été développées.La première, anthracologique, a porté sur l’étude de dix-neuf structures de crémation du quart sud-est de la France, dix-sept appartenant à l’Antiquité, deux à la période protohistorique. L’étude de ces structures a vu la mise en place de protocole de prélèvements et d’analyses permettant l’obtention de données fiables pour une interprétation des gestes et pratiques funéraire. La deuxième, historique, propose une lecture inédite et approfondie des représentations de bûcher dans l’Antiquité, sur lesquelles un regard d’archéoanthracologue a été porté. Puis une relecture de sources textuelles connues et commentées, en mettant à profit nos connaissances techniques sur le sujet, en prenant le parti de vérifier, et parfois de modifier, les traductions tout en prenant soin de recontextualiser certains textes, a mis au jour des détails techniques relativement précis.La troisième approche se veut résolument accès sur la technique, il en ressort une description de la chaîne opératoire et une mise en évidence des moyens engagés pour réaliser une crémation. La conduite de la crémation peut être vue comme un enchainement d’opérations techniques et rituelles qui ont été en partie caractérisées par nos analyses anthracologiques.
Type de document :
Thèse
Archéologie et Préhistoire. Université du Maine, Le Mans., 2014. Français
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/tel-01661126
Contributeur : Carine Cenzon-Salvayre <>
Soumis le : lundi 11 décembre 2017 - 17:09:20
Dernière modification le : samedi 16 décembre 2017 - 01:10:38

Fichier

Cenzon-Salvayre (2vol.)op.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01661126, version 1

Collections

Citation

Carine Cenzon-Salvayre. Le bûcher funéraire dans l’Antiquité : une approche archéologique, bioarchéologique et historique d’après l’étude des structures de crémation en Gaule méridionale. Archéologie et Préhistoire. Université du Maine, Le Mans., 2014. Français. 〈tel-01661126〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

91

Téléchargements de fichiers

48