L'astronomie nautique au XVIIIe siècle en France : tables de la Lune et longitudes en mer

Résumé : L'étude constitue une vaste remise à jour de l'histoire du développement de l'astronomie nautique au XVIIIe siècle sous ses aspects scientifiques, institutionnels et sociaux. La première partie s'intéresse aux prix et récompenses académiques qui motivent une production d'écrits de la part d'auteurs provenant d'écrits très variés ; l'Etat doit donc nommer des experts ; cette partie revient sur le Prix Rouillé de Meslay de navigation et fait un point sur le statut méconnu de "Préposé au perfectionnement de la navigation sous toutes ses formes", experts académiciens placés sous le contrôle du Ministre de la Marine et non de l'Académie royale des sciences. La seconde partie s'intéresse à la publication des éphémérides astronomiques et nautiques à destination de publics divers comme les astronomes et les navigateurs ; les premières tensions émergent. Cette partie contient une première histoire détaillée de la publication de la CONNAISSANCE DES TEMPS, de 1678 à 1795 environ et du rôle majeur joué par l'astronome Jérôme LALANDE dans cette histoire. La Troisième partie s'intéresse aux débats sur le choix de(s) la(les) meilleure(s) méthode(s) de navigation à destination des marins ; on y traite essentiellement de la méthode des distances lunaires; les rôles des astronomes l'abbé LACAILLE, du Chevalier de BORDA, de Pierre-Charles LE MONNIER, et du père jésuite Esprit PEZENAS sont particulièrement mis en lumière. Enfin, la quatrième partie porte de manière plus internaliste au développement post-newtonien de la théorie des mouvements de la Lune, et en particulier aux travaux du mathématicien Alexis-Claude CLAIRAUT dont on ne savait pas qu'il avait réclamé sa part du prix britannique des longitudes en 1765 et que les astronomes français avaient opté, au moins sur la période 1760-1780, pour ses tables de la Lune et non celles de Tobias MAYER, récompensées par les anglais. Chaque partie apporte donc des éléments nouveaux décisifs et originaux qui déplacent l'historiographie de la quête des longitudes en mer à l'époque du développement de la navigation savante.
Type de document :
Thèse
Histoire, Philosophie et Sociologie des sciences. Université de Nantes, Faculté des sciences et des techniques.; Centre François Viète, 2001. Français. 〈NNT : 2001NANT2042〉
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/tel-01340554
Contributeur : Guy Boistel <>
Soumis le : vendredi 1 juillet 2016 - 12:12:38
Dernière modification le : mardi 12 février 2019 - 17:14:04

Identifiants

  • HAL Id : tel-01340554, version 1

Citation

Guy Boistel. L'astronomie nautique au XVIIIe siècle en France : tables de la Lune et longitudes en mer. Histoire, Philosophie et Sociologie des sciences. Université de Nantes, Faculté des sciences et des techniques.; Centre François Viète, 2001. Français. 〈NNT : 2001NANT2042〉. 〈tel-01340554〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

405

Téléchargements de fichiers

2289