Contribution à la cartographie d’une matrice de flux

Résumé : Une matrice de flux est un tableau croisé formé de (1,…,i ,… k) lignes et de (1, …,j ,…, p) colonnes, respectivement lieux d’origine et de destination, dont le croisement forme une valeur quantitative : le flux (Fij). Sa cartographie a pour objectif de représenter graphiquement ces valeurs. Pour cela, elle les transforme en figurés linéaires, ponctuels et/ou zonaux puis les projette dans un espace assorti d’une métrique communément géographique. Lorsque la matrice est dense, cette approche pourtant bien connue pose de nombreuses difficultés d’ordres méthodologique et pratique, des contraintes graphiques et des défis techniques et technologiques qu’il convient de résoudre au risque de produire une figure illisible, caractéristique de l’effet spaghetti. La réponse traditionnellement apportée consiste à simplifier la figure en sélectionnant l’information à représenter et/ou en réduisant sa résolution. Essentiellement numérique ou technologique, elle ne s’inscrit pas dans un raisonnement théorique et conceptuel qui intéresse le processus de construction cartographique. Quelles en sont les raisons ? Est-ce à dire que les solutions à ces problèmes cartographiques seraient exclusivement numériques ? Que signifie in fine représenter des valeurs de flux sur une carte ? La thèse s’inscrit dans l’objectif général de réduction de la complexité inhérente au processus de cartographie d’une matrice de flux. Composée de neuf chapitres répartis en deux parties, elle propose quatre familles de contributions théoriques et méthodologiques. La première partie vise à se familiariser avec la construction des matrices, leurs représentations (carto)graphiques et les contraintes qui en découlent. La seconde partie propose un éventail de solutions non exhaustives et opérationnelles, permettant de résoudre une sélection de problèmes liés à la complexité visuelle : graphique et analytique de la carte de flux, L’approche se voulant générale et généralisable, les solutions proposées sont validées empiriquement sur des matrices de flux migratoires ou commerciaux qui s’expriment à différentes échelles géographiques (de l’échelle locale au niveau mondial).
Type de document :
Thèse
Géographie. Université Paris Diderot (Paris 7), 2016. Français
Liste complète des métadonnées


https://halshs.archives-ouvertes.fr/tel-01273776
Contributeur : Françoise Bahoken <>
Soumis le : samedi 13 février 2016 - 16:35:51
Dernière modification le : mardi 11 octobre 2016 - 14:45:30
Document(s) archivé(s) le : samedi 12 novembre 2016 - 20:16:55

Identifiants

  • HAL Id : tel-01273776, version 1

Collections

Citation

Françoise Bahoken. Contribution à la cartographie d’une matrice de flux. Géographie. Université Paris Diderot (Paris 7), 2016. Français. <tel-01273776>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

2439

Téléchargements du document

1543