L'INTONATION DU PARLER DE NUORO (SARDAIGNE)

Résumé : Ma Thèse s'intéresse aux aspects que recouvre l'intonation dans une variété représentative de la partie Centre-Orientale de la Sardaigne : le dialecte de Nuoro. Après avoir défini les structures mélodiques essentielles du sarde de Nuoro, j’ai mis en évidence les éléments stratégiques porteurs d'informations, au sein des unités intonatives, qui vont permettre de distinguer les modalités déclarative et interrogative (questions totales) et de voir ainsi à quels niveaux de la phrase ils se situent (initiale absolue, frontière mineure ou majeure) et quels sont les paramètres physiques mis en jeu à cet effet. La structure syntaxique identique des deux modalités nous permettra de savoir à quel niveau de l’énoncé et au sein de quel mot intervient la différenciation prosodique. Le corpus adopté est fixe et non spontané, car il serait soumis alors à des phénomènes prosodiques se rattachant à des manifestations contextuelles ou intrinsèques et à des contraintes liées à l'émotion ou au contexte de communication. J’ai catégoriquement écarté le corpus lu, qui ne permet pas de rendre compte des structures intonatives naturelles d’une langue. Des corpus de vérifications sont utilisés (Map-Task et récits de vie) ainsi qu’un corpus de phrases en italien qui permettra de mesurer la persistance des intonèmes sardes sur l’italien régional de Sardaigne. Le corpus fixe se plie donc à des contraintes d'ordres phonétiques et morphosyntaxiques avec une structure syntaxique privilégiée qui est du type Sujet-Verbe-Objet, tout en sachant que la forme VOS n’est pas rare en sarde. Par la suite, il s’agira d’augmenter la longueur des phrases en ajoutant des expansions (un adjectif puis un syntagme prépositionnel) au sein du SN1, puis du SV (soit SN2). Sont donc pris en compte les variations des combinaisons de chaque mot en utilisant toutes les structures accentuelles existantes (proparoxyton, paroxyton, oxyton). Le but étant à chaque fois de vérifier, si l'ajout d'un ou plusieurs éléments aux frontières majeures va modifier le substantif d'un point de vu intonatif (F0, durée, intensité). Les résultats mettent en lumière et ce, pour la première fois, les schémas prosodiques du sarde de Nuoro, avec une quantification de l'évolution des variables physiques. Les particularités de ce parler sarde contribueront à enrichir le patrimoine des données recueillies, qui seront inscrites dans le projet AMPER (Atlas Multimédia Prosodique de l'Espace Roman), décrivant les systèmes intonatifs des variétés dialectales romanes, mais permettra aussi une analyse contrastive et comparative de leurs structures prosodiques.
Type de document :
Thèse
Sciences de l'Homme et Société. Université Stendhal-Grenoble3, 2002. Français. 〈NNT : 2002GRE39027〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-01237122
Contributeur : Jean-Pierre Lai <>
Soumis le : mercredi 2 décembre 2015 - 17:01:19
Dernière modification le : mercredi 9 décembre 2015 - 01:04:31
Document(s) archivé(s) le : samedi 29 avril 2017 - 00:08:20

Identifiants

  • HAL Id : tel-01237122, version 1

Collections

UGA

Citation

Jean-Pierre Lai. L'INTONATION DU PARLER DE NUORO (SARDAIGNE). Sciences de l'Homme et Société. Université Stendhal-Grenoble3, 2002. Français. 〈NNT : 2002GRE39027〉. 〈tel-01237122〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

114

Téléchargements de fichiers

395