Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Jouer collectif : autorités et identités dans Le Monde renversé du Collectif Marthe

Résumé : Le Collectif Marthe composé de quatre comédiennes, autrices et metteuses en scène (Clara Bonnet, Marie-Ange Gagnaux, Aurélia Luscher, Itto Medhaoui) s’est inspiré de la figure, historique et mythique, de la sorcière pour son premier spectacle Le Monde renversé (2018). Fruit d’une écriture collective, le texte et le spectacle interrogent et thématisent le phénomène même de pluralité, par le choix d’une écriture polyphonique qui met joyeusement en tension des paroles différentes : récits, discours, citations, fictions, documents d’archives ou ouvrages savants se répondent et « se complètent », selon une expression récurrente du texte. La figure de Marthe, nourrie de l’histoire des sorcières aussi bien que du quotidien des comédiennes, devient emblématique d’une identité féminine non normative qui porte avec elle des enjeux politiques modernes. L'écriture collective n'est pas seulement une solution dramatique adaptée à un travail collectif mais comporte un enjeu éthique qui s'avère particulièrement fécond pour penser une identité plurielle.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-03689355
Contributor : Christelle Bahier-Porte Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, June 7, 2022 - 10:33:48 AM
Last modification on : Tuesday, June 14, 2022 - 11:18:13 AM

Links full text

Identifiers

Citation

Christelle Bahier-Porte, Zoé Schweitzer. Jouer collectif : autorités et identités dans Le Monde renversé du Collectif Marthe. Agôn : Revue des arts de la scène, Lyon : École normale supérieure Lettres et Sciences humaines, 2022, ⟨10.4000/agon.9373⟩. ⟨halshs-03689355⟩

Share

Metrics

Record views

0