Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

De la comédie au ballet : la sérénade en italien dans le répertoire théâtral parisien (1690-1715)

Résumé : L’insertion de fragments chantés en langue italienne dans les œuvres lyriques françaises, attestée déjà dans le répertoire de Lully pour l’Académie royale (Le Carnaval, 1675 et Psyché, 1678), trouve néanmoins son épanouissement dans le ballet à la croisée des siècles. Représentative de la vague d’italianisme musical touchant la France à la fin du règne de Louis XIV, à partir de L’Europe galante de Campra et La Motte (1697) elle devient l’ingrédient incontournable de la transposition de l’imaginaire italien, et plus particulièrement vénitien, sur la scène de l’Opéra. Parmi les scènes-type en langue italienne présentes dans le ballet, figure la sérénade. On la retrouve notamment dans plusieurs œuvres de Campra, créées entre 1699 (Le Carnaval de Venise) et 1710 (Les Fêtes vénitiennes). Cet article propose une analyse des caractéristiques littéraires, musicales et dramaturgiques de ce topos par une approche transversale qui tient compte de sa présence, à la même époque, dans le répertoire de la Comédie Italienne et de la Comédie Française.
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-03619277
Contributor : Barbara Nestola Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, March 25, 2022 - 8:49:56 AM
Last modification on : Saturday, March 26, 2022 - 4:12:34 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03619277, version 1

Collections

Citation

Barbara Nestola. De la comédie au ballet : la sérénade en italien dans le répertoire théâtral parisien (1690-1715). Thomas Soury; Alexandre De Craim. Les métamorphoses du ballet. Histoire et identité d’un genre lyrique, Aedam Musicae, pp.217-231, 2022. ⟨halshs-03619277⟩

Share

Metrics

Record views

22