Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Infléchir la trajectoire du territoire et fabriquer la transition par les Tiers lieux : Le cas de la ville de Digne-les-Bains

Résumé : Depuis la fin des années 1990, les smart cities, les villes créatives et autres districts technologiques polarisent les débats sur l’innovation. Le territoire métropolitain, avec ses sites de production et de recherche, sa densité, ses aménités, sa diversité sociale et fonctionnelle, apparaît comme un substrat privilégié pour attirer la classe créative (Florida, 2002) et stimuler les processus d’innovation (Besson, 2017). Cette « frénésie innovatrice » ne concerne encore que marginalement les territoires de « faible densité », moins bien dotés en « facteurs classiques de l’innovation » (CGET, 2015). L’approche métropolitaine de l’innovation, centrée sur les questions technologiques, de concentration des talents et d’équipements de R&D, exclut de fait les territoires ruraux du champ des politiques d’innovation territoriale. Alors qu’ils recouvrent 86 % du territoire national et concentrent 41 % de la population, ils ne bénéficient que rarement des politiques de soutien à l’innovation. Or, l’innovation dans ces territoires constitue un enjeu majeur de politique publique, tant au niveau de la réduction des inégalités territoriales que du soutien à des inventions répondant à des besoins sociétaux peu ou mal satisfaits. Cependant la vision d’un développement économique envisagé au prisme des secteurs d’activité, des filières économiques, des équipements ou des infrastructures semble peu adaptée aux territoires de faible densité (CDC, 2016). Comment dès lors identifier des stratégies d’innovations alternatives dans ces territoires périurbains ou ruraux et contribuer à leur développement. Comment diffuser une « culture de l’innovation », avec comme perspectives la transformation des politiques d’innovation territoriale, la reconnaissance et la valorisation des idées neuves qui émergent au sein de leur territoire ? Le projet Tressons (AVISE, 2020) identifie les tiers lieux comme l’une des sept thématiques constituant une filière d’avenir pour le développement des espaces ruraux, articulant coopération et développement de modèles hybrides. Dans cette perspective, nous avons fait le choix de nous intéresser à la ville de Digne-Les-Bains située en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et à sa politique de soutien au Tiers-Lieux. Il s’agissait de comprendre le rôle des Tiers-Lieux dans le processus de régénération territoriale et de transition d’une ville administrative à une ville productive. Nous définissons le Tiers lieu comme « un espace de rencontre favorisant les échanges, la socialisation, la communication et les actions ou interactions réciproques susceptibles de faire émerger une communauté » (Krauss, Tremblay, 2019, p.9). Il s’agit alors de s’interroger sur la contribution des Tiers-lieux à la mise en lien et à la construction d’actions collaboratives sur le territoire et leur capacité à opérer un processus de transition d’un modèle centré sur les acteurs publics à un modèle multi partie prenante plus ouvert et participatif. L’originalité de notre analyse est double. D’une part, elle fait des externalités le cœur de l’observation des transformations initiées par les Tiers-lieux. Nous considérons en effet que les effets des Tiers lieux résident moins dans leurs outputs (leurs effets directs et quantifiables) que dans leurs externalités. Nous mettons particulièrement l’accent sur le rôle central des interactions et des coopérations sur un territoire comme autant de leviers des processus de transition. D’autre part et de façon liée, notre analyse repose sur un processus méthodologique participatif et un dispositif d’évaluation encapacitant pour les acteurs du territoire, qui contribue en tant que tel au processus de transitions. Dans cette communication, nous commençons par présenter succinctement notre cadre d’analyse, inscrit dans une perspective néo-institutionnaliste centrée sur une articulation entre externalités, et entrepreneur institutionnel. Puis nous développons plus longuement notre méthodologie, car elle est au cœur de notre cadre analytique, en cohérence avec les Tiers-Lieux que nous observons. Elle constitue de notre point de vue l’un des apports centraux de ce travail. Enfin nous présentons nos résultats en identifiant les externalités produites, les caractéristiques des réseaux et en considérant les Tiers-lieux comme des espaces transitionnels, puis nous les mettons en perspective dans une discussion conclusive.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-03506772
Contributor : Nadine Richez-Battesti Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Sunday, January 2, 2022 - 6:26:41 PM
Last modification on : Tuesday, September 13, 2022 - 10:34:07 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03506772, version 1

Collections

Citation

Nadine Richez-Battesti, Julien Maisonnasse, Raphaël Besson. Infléchir la trajectoire du territoire et fabriquer la transition par les Tiers lieux : Le cas de la ville de Digne-les-Bains. Colloque Territoires et Trajectoires de Développement : les dynamiques relationnelles comme clé d’analyse renouvelée, ESO, Université d'Angers, Jun 2021, Angers, France. ⟨halshs-03506772⟩

Share

Metrics

Record views

43