Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Théorie du capital humain et analyse des scolarisations : une application au cas du système éducatif français

Résumé : L’article cherche à expliquer la très grande variance qu’on observe en matière de scolarisation individuelle. Après avoir proposé des estimations des rendements de l’investissement éducatif aux différents niveaux et conclu à l’insuffisance de la théorie du capital humain sous sa forme initiale pour rendre compte des faits, une tentative est menée pour interpréter les décisions éducatives en essayant de séparer les effets cognitifs des effets sociaux. Des estimations opérées à partir de l’enquête longitudinale de l’INED indiquent que les effets cognitifs ont une part relativement faible (25 %) dans l'explication, alors que les conditions économiques familiales semblent beaucoup plus déterminantes (environ 60 %) et que les facteurs structurels (géographique, fécondité différentielle ... ) ne semblent pas être globalement négligeables.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-03177800
Contributor : Bertille Theurel <>
Submitted on : Tuesday, March 23, 2021 - 2:21:05 PM
Last modification on : Wednesday, March 24, 2021 - 3:21:38 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03177800, version 1

Collections

Citation

Alain Mingat. Théorie du capital humain et analyse des scolarisations : une application au cas du système éducatif français. Revue d'Economie Politique, Dalloz, 1980, pp.410-431. ⟨halshs-03177800⟩

Share

Metrics

Record views

11