Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

"L'écaille piquée d'or et incrustée de nacre. Un art précieux et méconnu"

Abstract : Dans cet art virtuose, apparenté à la marqueterie, surtout développé à Naples, au XVIIIe siècle, l'écaille de tortue est utilisée comme support. La Grande Encyclopédie de Diderot offre une description détaillée sur la manière de piquer l'écaille de minuscules points d'or et d' y incruster des motifs en nacre. Les grotesques et les chinoiseries dominent le répertoire, plein de fantaisie, des "tartarugari" qui proposent à une clientèle fortunée des objets très variés (tabatières, coffrets, plateaux, écritoires, aiguières,...). La galerie Kugel a réuni un remarquable ensemble d'une cinquantaine de pièces, souvent de provenance prestigieuse, dans une exposition (septembre à décembre 2018).
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-03168247
Contributor : Catherine Cardinal <>
Submitted on : Friday, March 12, 2021 - 7:36:49 PM
Last modification on : Saturday, March 13, 2021 - 3:25:17 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03168247, version 1

Collections

Citation

Catherine Cardinal. "L'écaille piquée d'or et incrustée de nacre. Un art précieux et méconnu". L'Estampille/L'Objet d'Art, Dijon: Ed. Faton, 2018, pp. 66-71. ⟨halshs-03168247⟩

Share

Metrics

Record views

21