Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Photographier le désastre : échelles du temps et esthétique de l’absence

Résumé : Cet article propose une analyse comparée de photographies qui, ayant pour sujet les « désastres de la guerre » ou des phénomènes de violences collectives, portent l’attention non pas sur le moment du combat ou du massacre, mais sur l’après – ruines, traces, paysages –, entraînant ainsi une réflexion sur le temps, sur la mémoire et sur l’inscription de l’histoire dans le présent. L’auteur questionne l’usage contemporain des ruines, la question du terrain comme réceptacle de l’horreur et le thème du paysage comme lieu d’enfouissement de l’histoire. Il développe son analyse à partir de travaux de photographes majeurs (Sophie Ristelhueber, Arno Gisinger, Gilles Peress ou Alexis Cordesse), en cherchant à mettre en lumière les dialogues possibles qui se nouent entre leurs images.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-03163060
Contributor : Isabelle Fortuné <>
Submitted on : Tuesday, March 9, 2021 - 9:23:42 AM
Last modification on : Wednesday, March 10, 2021 - 3:33:38 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03163060, version 1

Collections

Citation

Nathan Réra. Photographier le désastre : échelles du temps et esthétique de l’absence. Tierce. Carnets de recherches en histoire, histoire de l'art et musicologie, Université de Poitiers ; Centre de Recherche Interdisciplinaire en Histoire, Histoire de l’Art et Musicologie (CRIHAM), 2016. ⟨halshs-03163060⟩

Share

Metrics

Record views

15