HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

« Penser la résilience morphologique des formes du paysage »

Sandrine Robert 1, 2
2 EHGO
GC (UMR_8504) - Géographie-cités
Abstract : Cette contribution explore comment le cadre conceptuel de l’analyse des formes du paysage développée par les archéogéographes français, à partir des années 1990, est susceptible de s’articuler avec celui de la résilience écologique, proposé par Crawford S. Holling et le réseau Resilience Alliance, à partir des années 1970. La résilience des formes du paysage permet d’analyser la manière dont les organisations spatiales absorbent des transformations tout en persistant dans leur structure. L’exemple des réseaux routiers montre ainsi comment certains itinéraires régionaux se maintiennent dans la longue durée grâce à la transformation de leurs tracés et de leur viabilité à l’échelle locale. Le concept de panarchie qui articule trois niveaux de cycles adaptatifs : large et lente, intermédiaire et rapide, petite et très rapide permet de réfléchir à l’association entre rythmes lents et rapides illustrés par de nombreux cas de transmission dans les paysages. Le concept de résilience, fortement mobilisé en géographie des risques à partir du milieu des années 2000, fait aujourd’hui l’objet de critiques portant sur la polysémie du terme et les modalités de son appropriation par le monde politique. L’archéogéographie, en analysant le changement dans les formes du paysage sur la longue durée, permet de travailler sur la résilience comme processus et de mieux définir les bifurcations au sein des systèmes. Elle permet aussi de préciser les temporalités et rythmes à l’œuvre dans la résilience et de se détacher des modèles classiques de la diachronie et de la synchronie qui ont dominé dans l’analyse morphologique de la fin du XIXe s. à aujourd’hui. L’analyse archéogéographique et la résilience écologique permettent ainsi de privilégier à l’idée d’inertie des paysages celle de l’articulation constante entre persistance et transformation.
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-03155165
Contributor : Sandrine Robert Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, March 1, 2021 - 3:53:17 PM
Last modification on : Friday, April 29, 2022 - 10:13:23 AM
Long-term archiving on: : Sunday, May 30, 2021 - 8:17:48 PM

File

RobertResiliencepreprint.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03155165, version 1

Citation

Sandrine Robert. « Penser la résilience morphologique des formes du paysage ». Territoires post-ruraux. Généalogies, Perspectives / Territori post-rurali. Genealogie, Prospettive, édité par Marta De Marchi et Hessam Khorasani Zadeh, Officina Edizioni.,. Quaderni del Dottorato di Ricerca in Urbanistica IUAV. Rome, 2020, pp.27-35, 2020. ⟨halshs-03155165⟩

Share

Metrics

Record views

104

Files downloads

103