Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Ecrire la grammaire nationale de Domergue à Damourette et Pichon

Abstract : Notre propos souhaiterait interroger la dimension politique et idéologique des grammaires qui, loin d’être de simples descriptions théoriques de la langue, ont participé à la construction du concept de nation, de la Révolution française à la Troisième République. La langue est, pour les « grammairiens patriotes » de la Révolution, l’un des moyens pour permettre la sédimentation d’une conscience nationale parmi les citoyens – assurant ainsi la pérennité du régime républicain. Le XIXe siècle, malgré ses soubresauts politiques, est l’héritier de cet idéal révolutionnaire de la langue. Mais à cela s’ajoutent la concurrence entre les nations européennes qui s’intensifie tout le long du siècle ainsi que le foisonnement de la grammaire historique et comparée qui ne sont pas sans conséquence sur l’écriture du discours linguistique : les grammaires françaises participent à l’élaboration d’une identité nationale en opposition aux autres langues européennes car l’enjeu est de montrer, à partir de la langue, une spécificité et une supériorité françaises ; il ne s’agit donc pas tant, pour les grammairiens, de décrire une langue que de décrire une langue nationale.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-03123350
Contributor : Sandra Poujat Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, January 27, 2021 - 5:42:46 PM
Last modification on : Friday, February 12, 2021 - 2:54:43 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03123350, version 1
`

Citation

Sandra Poujat. Ecrire la grammaire nationale de Domergue à Damourette et Pichon. Séminaire du Groupe d'études d'histoire de la langue française (GEHLF, Sorbonne Université), Jan 2021, Paris, France. en ligne : https://bnf.hypotheses.org/10158 et https://bnf.hypotheses.org/10169. ⟨halshs-03123350⟩

Share

Metrics

Record views

53