Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L’école de la Salpêtrière, Charcot, Vulpian, et leurs élèves

Résumé : L’école de la Salpêtrière est trop souvent associée au seul domaine polémique de l’hystérie, que les uns minimisent, alors que d’autres lui témoignent parfois un intérêt exclusif. L’histoire a également pris l’habitude d’opposer la neurologie classique des maladies organiques du système nerveux, qui fit les plus grands succès de cette école, aux recherches psychiatriques sur les maladies nerveuses sans lésions. Comme n’a cessé de le répéter Sigmund Freud, l’hystérie a d’abord été étudiée, à la Salpêtrière, comme une maladie organique, à une époque où l’on n’avait pas abandonné l’idée de localiser un jour ses lésions spécifiques. Ce sont en réalité les débats autour de l’hystérie qui ont contribué à cristalliser le partage entre ces types de pathologie qui n’étaient pas initialement pensés en opposition. Chez Charcot et ses successeurs, une conviction tenace parcourt toutes ces recherches, celle que la pathologie ne peut se définir comme une entité nosologique que par la coordination des approches cliniques, anatomopathologiques et de physiologie expérimentale, dans une perspective ouverte sur la science du moment, mais toujours à distance de toute théorie nettement tracée, ce que perpétue son école depuis cette époque dans une perspective qui nous apparaît réellement neuroscientifique.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-03091270
Contributor : Jean-Gaël Barbara <>
Submitted on : Monday, January 11, 2021 - 3:24:29 PM
Last modification on : Tuesday, January 12, 2021 - 4:38:13 PM

File

L ecole de la salpetriere.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03091270, version 1

Collections

Citation

Jean-Gaël Barbara. L’école de la Salpêtrière, Charcot, Vulpian, et leurs élèves. Lettre des Neurosciences, 2008. ⟨halshs-03091270⟩

Share

Metrics

Record views

9

Files downloads

6