Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L’archéologie du bâti comme source documentaire : l’ancienne bibliothèque de quartier de Bir Murād Raïs

Résumé : De nos jours, les études de réhabilitation du bâti historique en Algérie sont souvent confrontées à l’absence d’archives - graphiques ou livresques - sur les traces d’interventions qu’ont subies les édifices historiques, plus particulièrement ceux qui ne sont pas classés. L’archéologie du bâti est, dans ce cas là, d’un apport conséquent dans la connaissance du passé constructif et architectural de ces édifices anciens. A travers la lecture des traces matérielles inscrites dans les maçonneries, elle permet de documenter et d’étudier les différentes périodes constructives et d’identifier les actions de construction, de démolition ou de transformation. Le cas du café-fontaine ottoman de Bir Murād Raïs devenu par la suite salle de prière, puis bibliothèque de quartier, témoigne de cette expérience. En 2017, la situation de l’édifice est incertaine. Mosquée pour les habitants du quartier, défiguré par divers rajouts en structure précaire, il est l’objet de modifications. Il subit l’abandon des lieux ainsi que les dégradations sismique et humaine. Le puits fondateur du lieu-dit de Bir Murād Raïs est également mal entretenu. Recouvert de béton, il est entouré de hauts murs, le rendant aveugle et méconnaissable pour les citoyens. Il apparait plus comme une gêne et un obstacle à l’embellissement de la place et à la restructuration de la voirie. La petite mosquée séparée de la place par la grande voie est isolée et abandonnée. Disqualifiée, elle semble prendre la place d’un édifice qui serait plus utile au quartier. A l’origine de la genèse du quartier, ces objets sont sa mémoire, son histoire. Ils sont porteurs de valeurs historique, symbolique, architecturale et urbaine. Ils aspirent à une protection et une revalorisation par la recherche et le respect de leur authenticité. La recherche de l’histoire constructive du café-fontaine de Bir Murād Raïs est ainsi fortement liée au potentiel de l’archéologie du bâti, à même de le documenter et de l’interpréter afin de lever le voile sur son architecture historique. La lecture des strates du bâtiment permet de confirmer son origine. Elle est appuyée, dans cette démarche, par les photos d’archives ou lithographies du XIXème et début XXème siècles pour une vision synthétique et rationnelle.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-03042582
Contributor : Safia Benselama-Messikh <>
Submitted on : Sunday, December 6, 2020 - 11:05:20 PM
Last modification on : Monday, December 14, 2020 - 10:49:55 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03042582, version 1

Collections

Citation

Safia Benselama-Messikh. L’archéologie du bâti comme source documentaire : l’ancienne bibliothèque de quartier de Bir Murād Raïs. IKOSIM, Association Algérienne pour la Sauvegarde et la Promotion du Patrimoine Archéologique, 2020. ⟨halshs-03042582⟩

Share

Metrics

Record views

28