Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Rêves et apparitions dans les épigrammes de Posidippe de Pella: comment unir ἐνάργεια et concision?

Résumé : Aux côtés des trente-huit monuments figurés que Posidippe évoque au fil de son recueil, le poète mentionne aussi toutes sortes de «choses vues» (performance dansée, scènes vues en rêve, phénomènes, apparitions). Certains des cycles thématiques qui composent son recueil font la part belle aux rêves, aux apparitions et aux phénomènes visibles qui demandent à être interprétés: c'est le cas dansles oiônoskopika (épigrammes sur les présages), mais aussi dans les épigrammes votives, puisque le geste même de l'offrande peut être motivé par un rêve. Il y a ainsi, dans le recueil de Posidippe, une démultiplication des formes d'eikones (images figurées, images mentales ou comparaisons poétiques) qui suggère bien que l'épigrammatiste était à l'origine d'une réflexion sur le pouvoir du poème, et particulièrement du poème court, à susciter la formation d'images mentales. Trois épigrammes du nouveau papyrus s'intéressent à des rêves (épigrammes 33, 36, 98). Un examen plus détaillé de ces textes m'a permis d'étudier les procédés par lesquels Posidippe a inséré, dans ces épigrammes, non seulement le récit d'un rêve (et éventuellement la description de ce qui a été vu en rêve), mais aussi l'évocation des conséquences du rêve sur l'existence des protagonistes de l'épigramme. L'épigramme peut ainsi contenir, par un tour de force, non seulement un récit, mais un récit dans le récit ou une image dans l'image. Ces épigrammes se révèlent être des chefs-d'œuvre d'enargeia qui illustrent l'engagement de leur auteur dans une réflexion ambitieuse sur la capacité de la poésie, et particulièrement des poèmes brefs, à évoquer des images. L'étude de ces textes révèle que l'enargeia repose moins sur la précision des détails et sur la description à proprement parler que sur l'évocation des actions des personnages et de leurs mouvement, autrement dit sur l'energeia (notion critique qui renvoie à la représentation du mouvement), ou encore sur la répétition, presque litanique, des termes associés à la vision. On peut ainsi rapprocher la conception que Posidippe a de l'enargeia de celle que l'on trouve illustrée, en rhétorique, chez des auteurs ultérieurs qui recourent au vocabulaire pictural de l'esquisse et du croquis (hypotupôsis, hypographê) pour décrire, de manière paradoxale, des «représentations complètes et achevées». Chez tous ces auteurs, on retrouve l'idée qu'une formule concise peut avoir une puissance évocatoire qui lui permet de produire par quelques traits l'effet d'une représentation complète et achevée: non seulement la concision n'est pas un obstacle à l'enargeia, mais elle peut même en être l'un des moyens.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-03032397
Contributor : Evelyne Prioux <>
Submitted on : Monday, November 30, 2020 - 7:03:02 PM
Last modification on : Tuesday, January 19, 2021 - 11:08:11 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03032397, version 1

Citation

Évelyne Prioux. Rêves et apparitions dans les épigrammes de Posidippe de Pella: comment unir ἐνάργεια et concision?. Les petites phrases. Puissance de la brièveté dans les littératures d’Orient et d’Occident. XXXe colloque de la Villa Kérylos, 11-12 octobre 2019, Institut de France; Fondation Khôra, Oct 2019, Beaulieu-sur-Mer, France. pp.91-108. ⟨halshs-03032397⟩

Share

Metrics

Record views

13