Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Meglio e l’uomo avere buona fama in questo mondo che avere un gran tesoro : quelques éléments sur les procès pour faillite devant le tribunal de la Mercanzia florentine (1389-1395)

Résumé : Etudier le règlement des faillites devant le tribunal de la guilde (mercanzia) des marchands de Florence permet d’approcher les relations de (dis)crédit via leur envers, les dettes qui ne sont pas honorées, mais permet également de mesurer l’importance de la confiance et de la réputation (fama) sur le marché et dans les tribunaux. En passant du statut de personnes fiables à celui de marchands ayant trahit leur confiance, ces procès révèlent les mécanismes de maintien et de destruction du crédit social, permettent d’examiner comment on peut passer d’un statut de buona fama à celui d’infamie. Le marché fonctionne comme instance de jugement sur la valeur des hommes et des marchandises jugés à l’aune de la confiance qu’elles inspirent. La construction progressive d’un rôle central pour le tribunal de la Mercanzia dans le règlement de ces faillites institutionnalise cette relation de confiance, qui nous permet d’avoir un éclairage mieux documenté. Le cas particulier des procès pour faillite entre marchands pisans et florentins entre 1389 et 1395 montre en effet la souplesse des acteurs dans leurs démarches pour tenter de se faire rembourser leurs dettes. Les relations de crédits et la confiance attenante apparaissent en effet lorsque les endettés du faillis déposent une pétition pour récupérer une partie de leur crédit, qui laissent alors apparaître la nature des relations interpersonnelles.
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02985004
Contributor : Cedric Quertier <>
Submitted on : Sunday, November 1, 2020 - 5:45:53 PM
Last modification on : Tuesday, January 19, 2021 - 11:08:21 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02985004, version 1

Citation

Quertier Cédric. Meglio e l’uomo avere buona fama in questo mondo che avere un gran tesoro : quelques éléments sur les procès pour faillite devant le tribunal de la Mercanzia florentine (1389-1395). Hypothèses 2012, travaux de l’école doctorale d’histoire de l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne, Publications de la Sorbonne, 2013, 16, p. 93-103. ⟨halshs-02985004⟩

Share

Metrics

Record views

21