Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Issues obligatoires. Clôture et incarcération dans la pensée scolastique des XIII e -XIV e siècles

Résumé : S'il ne s'agit pas de rabattre à toute force la pensée sur l'expérience pour justifier l'intérêt des conceptions théologiques sur le cloître et sur la prison, le souci des conditions de la production intellectuelle incite toutefois à rappeler que les scolastiques ont pu, en tant que tels, faire l'expérience de la claustration conventuelle ou carcérale. Les religieux mendiants, partageant leur vie entre siècle et couvents, n'étaient certes pas astreints à la stabilité, mais leurs déplacements, soumis à des règles et à des restrictions explicites, devaient idéalement les conduire de couvent en couvent. Les constitutions franciscaines prévoient par ailleurs des peines de prison en cas de délinquance doctrinale. De façon générale, la pensée mène éventuellement en prison, où elle s'exprime dans certains cas avec une prolixité remarquable. En contrepoint à l'expérience de l'enfermement, la pensée scolastique s'est portée sur deux formes distinctes d'enfermement : la clôture conventuelle, qui fait l'objet d'intenses débats à la fin du XIII e siècle et, de façon beaucoup plus marginale, l'incarcération, comme effet de la répression judiciaire, laïque ou ecclésiastique. La réflexion sur l'enfermement participe du traitement casuistique des différents aspects de la vie sociale que les théologiens ont spécifiquement mis en oeuvre à partir du tournant des XII e et XIII e siècles. Cette réflexion peut être reconstruite à partir de quaestiones d'ampleur et de régularité variables, qui portent majoritairement sur la licéité de rompre l'enfermement, en quittant le cloître ou en fuyant la prison. L'article esquisse une vue d'ensemble des approches scolastiques de l'enfermement, en mettant l'accent sur la question centrale des issues, qui donne lieu à des divergences magistrales en même temps qu'elle suggère une conception théologique commune de l'enfermement : le religieux (ou le prisonnier) semble moins enfermé dans les limites matérielles du monastère (ou de la prison) que pris dans des chaînes d'obligations qui, selon les cas, interdisent, permettent, voire exigent l'évasion.
Document type :
Book sections
Complete list of metadata

Cited literature [55 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02950866
Contributor : Elsa Marmursztejn <>
Submitted on : Monday, September 28, 2020 - 12:35:55 PM
Last modification on : Friday, February 12, 2021 - 11:18:03 AM
Long-term archiving on: : Thursday, December 3, 2020 - 7:53:23 PM

File

Enfermements.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02950866, version 1

Collections

Citation

Elsa Marmursztejn. Issues obligatoires. Clôture et incarcération dans la pensée scolastique des XIII e -XIV e siècles. I. Heullant-Donat, J. Claustre et E. Lusset. Enfermements. Le cloître et la prison (VIe-XVIIIe s.), pp.71-87, 2011. ⟨halshs-02950866⟩

Share

Metrics

Record views

13

Files downloads

22