Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Anaphora and sign language: forms used by deaf children in story-telling

Résumé : Référer à des protagonistes demande d’employer des formes linguistiques spécifiques, qui permettent de récupérer l’antécédent lexical ou situationnel. Notre propos est d’observer quelles sont les formes employées par des enfants sourds pour faire référence aux protagonistes d’un récit en position de sujet verbal. Notre étude porte plus spécifiquement sur des narrations produites en langue des signes françaises par des enfants âgés de 5 ans à 11 ans. Nous souhaitons décrire les différentes structures linguistiques ainsi que leur complexité compositionnelle en fonction de l’âge. Deux structures linguistiques seront particulièrement analysées : les transferts personnels (à savoir la capacité de dire en montrant) et les transferts situationnels (permet de déplacer un objet ou un personnage dans l’espace vers un locatif stable) qui mettent en jeu des éléments linguistiquement pertinents comme le regard et l’espace de signation.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [27 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02949365
Contributor : Stéphanie Gobet <>
Submitted on : Friday, September 25, 2020 - 3:22:53 PM
Last modification on : Wednesday, September 30, 2020 - 3:32:44 AM

File

anaphores et langues des signe...
Files produced by the author(s)

Identifiers

Collections

Citation

Stéphanie Gobet. Anaphora and sign language: forms used by deaf children in story-telling. Les cahiers de praxématique, Montpellier : Presses universitaires de la Méditerranée, 2006-, 2019, ⟨10.4000/praxematique.5701⟩. ⟨halshs-02949365⟩

Share

Metrics

Record views

8

Files downloads

18