Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

« Se souvenir de la RDA à Berlin-Est : une mémoire urbaine en négatif ? »

Abstract : En 1991 et après quarante ans de division politique et morphologique, Berlin devient capitale de l’Allemagne récemment réunifiée. Si la ville est alors profondément marquée par l’affrontement géopolitique qui s’y est joué au cours des décennies précédentes, l’espace urbain de l’ex-Berlin-Est n’en connaît pas moins de profondes recompositions dès la Chute du Mur. Les projets d’aménagement et la politique mémorielle de la nouvelle République Fédérale tendent à y effacer les traces de la période socialiste et à mettre en valeur des lieux de mémoire à forte dimension politique : il s’agit de recoudre les deux Berlin en gommant la profonde discontinuité physique mais aussi politique qui les séparait. L’objectif de la communication proposée est d’analyser la façon dont les habitants de l’ex-Berlin-Est perçoivent la mémoire de la RDA dans un espace urbain profondément remodelé, tant en termes matériels que symboliques. Dans la partie orientale de la ville se superposent désormais les traces de l’ex-RDA et celles des évolutions postérieures à la réunification. Abandons, destructions, changements d’usage mais aussi de représentations associées aux lieux sont autant de modalités de ces mutations qui nous semblent révéler des discontinuités à la fois temporelles et spatiales : les espaces familiers aux Berlinois de l’Est se transforment sous l’effet plus ou moins direct d’une rupture politique précisément datée. Cette contribution s’appuie sur une recherche de deux mois menée en 2013. Ce travail était fondé sur des entretiens semi-directifs avec des habitants de l’ex-Berlin-Est, parfois précisés par des questionnaires, ainsi que sur des promenades urbaines en compagnie d’une partie des personnes interrogées. Nous proposons l’hypothèse d’une mémoire urbaine « en négatif », structurée autant par les traces que par les vides matériels et symboliques qui parsèment la ville. Si les Berlinois de l’Est s’appuient sur ce qui reste de la période socialiste dans l’espace urbain, ils évoquent autant, sinon plus, ce qui a disparu : leurs mémoires s’incarnent dans les transformations spatiales tout comme dans les permanences. Nous souhaitons donc montrer que ces mémoires ne se structurent pas seulement malgré les discontinuités que présente l’espace urbain est-berlinois, mais précisément à travers même ces discontinuités : elles semblent en définitive assurer pour les habitants une forme de continuité originale à travers les bouleversements de l’histoire récente, influençant leurs perceptions et leurs pratiques actuelles de la capitale allemande.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02943509
Contributor : Aude Le Gallou <>
Submitted on : Saturday, September 19, 2020 - 6:47:12 PM
Last modification on : Tuesday, January 19, 2021 - 11:08:49 AM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02943509, version 1

Collections

Citation

Aude Le Gallou. « Se souvenir de la RDA à Berlin-Est : une mémoire urbaine en négatif ? ». Berlin - discontinuités : temporalités, politiques, urbanité, Université d'Artois, Oct 2015, Arras, France. ⟨halshs-02943509⟩

Share

Metrics

Record views

34