Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

La (néo)cartographie dans l'analyse (géo)graphique des mobilités spatiales

Résumé : La mise en image des mobilités spatiales individuelles est une pratique ancienne. D'abord constitutive de leur description, comme dans le cas des récits de voyage de personnalités (Mariot, 2006), elle présente ensuite une intention davantage analytique, voire explicative, à mesure que se développent des méthodes de l'analyse quantitative qui lui sont dédiées. La cartographie n'est pas en reste, au contraire, elle participe pleinement de la statistique graphique qui émerge au XVIIIe siècle. Cependant, si son statut et ses fonctions ont déjà pu évoluer au cours du temps, la cartographie apparaît aujourd'hui fragilisée au regard d'autres modalités de représentation graphique de données. Nous émettons l'hypothèse que cela serait révélateur d'une méprise sur l'objectif même de la représentation cartographique, d'une confusion entre la méthode (ses théories et ses règles pour produire un discours fondé sur un langage) et l'outil qui permet de produire ce langage. Cette confusion participe du geoweb qui la renforce en retour par un engouement toujours plus grand pour les nouvelles technologies. Et pourtant l'image des flux et des mouvements observés dans l'espace géographique n'a eu de cesse d'évoluer, de se reconfigurer à mesure que les possibilités techniques de traiter, d'illustrer et de figurer graphiquement les résultats de la recherche se sont développées (Bahoken, 2018). En lien avec les hypothèses avancées dans l'appel à communications visant à expliciter et mettre en discussion différentes méthodes de traitement de données, l'objectif de cette communication est de proposer un éclairage sur le rendu cartographique des mobilités spatiales entre autres modalités graphiques. Pour ce faire, l'étape de représentation des données est considérée comme partie intégrante du processus d'exploration et d'analyse. Il s'agira donc de questionner les conséquences du choix du type de cartographie des mobilités à réaliser. Quel est le rôle de la carte dans le dispositif actuel, incluant le geoweb, de production graphique de connaissances portant sur des mobilités ? Quels sont les apports, limites et complémentarités des différentes représentations de réseaux spatiaux qui en résultent ? La carte permet de visualiser des données localisées, de valider ou non des hypothèses, d'en émettre de nouvelles qui pourront être analysées à leur tour de manière graphique et/ou par d'autres approches (Tukey, 1977). La néo cartographie permet-elle d'enrichir l'analyse cartographique des mobilités spatiales ?
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [3 references]  Display  Hide  Download

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02937204
Contributor : Françoise Bahoken <>
Submitted on : Monday, September 14, 2020 - 11:38:55 AM
Last modification on : Tuesday, September 29, 2020 - 2:38:40 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02937204, version 1

Collections

Citation

Françoise Bahoken. La (néo)cartographie dans l'analyse (géo)graphique des mobilités spatiales. 16e colloque du GT Mobilités spatiales, fluidité sociale (MSFS 2019) / méthodologies de collecte, d’analyse et de traitement / 4. Traitement des données et hybridation des approches / 4.2. Méthodes de traitement des données, Nov 2019, Tours, France. ⟨halshs-02937204⟩

Share

Metrics

Record views

9